Alimentation vivante : bienfaits d'un chemin de santé. 

S'il y a un régime alimentaire de manière générale qui soit le chemin le plus simple, le plus rapide et le plus efficace vers la santé : le sommet du podium est attribué à l'alimentation vivante.

 

L'alimentation vivante est le premier pilier d'une santé préventive. La santé préventive permet de : 

  • Se prévenir des maladies,

  • Maintenir un niveau d'énergie au maximum,

  • Se développer personnellement parce que la santé est l'une des premières de nos libertés.

1. L'alimentation vivante, c'est quoi ?

a) Les aliments vivants. 

 

Les aliments vivants sont les aliments tels que la nature nous les offre, c'est à dire à l'état brut. Les aliments vivants n'ont subi aucune intervention de la part de l'homme que se soit par la cuisson dans nos cuisines ou la pasteurisation industrielle pour la conservation. 

 

Les aliments vivants sont : 

  • Tous les fruits sucrés → Abricot, pomme, pêche, banane, poire, fraise, framboise, cerise, pêche, ... 

  • Tous les fruits gras → Avocat, noix de coco, olives, ... 

  • Tous les fruits oléagineux → Amandes, noix de cajou, noix de pécans, ... 

  • Tous les légumes → Asperge, Carotte, Betterave, haricot, ... 

 

Les aliments vivants sont les seuls de notre alimentation moderne qui contiennent une majorité d'eau organique. Or notre corps a besoin d'eau organique parce qu'il est important de se rappeler que le corps est composé à hauteur de 85% d'eau.

 

Boire de l'eau, c'est bien mais aborsber de l'eau organique, c'est mieux. L'eau organique est gorgé de micronutriments essentiel au bon fonctionnement de notre organisme : 

  • Vitamines → A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, D, E et K

  • Sels minéraux → Calcium, magnésium, potassium, sodium, phosphore, ... 

  • Oligo-éléments → Fer, chlore, Manganèse, Sélénium, ... 

  • Enzymes → Digestives, métabolique, nutritive, ... 


Vous l'avez compris, les aliments vivants sont les végétaux crus. Si les aliments sont cuits, ils ne sont plus vivants, ils deviennent mort pendant la cuisson

 

b) Quel est le problème de la cuisson ?

 

C'est la première remarque que l'on entend lorsqu'on aborde le sujet de l'alimentation vivante. Depuis les célèbres travaux de Pasteur, on a considéré qu'un excès de bactéries était responsable du développement des maladies.

 

Bonnes ou mauvaises, on a considéré que les bactéries étaient l'ennemi numéro 1 de l'être humain alors qu'en réalité, les bonnes bactéries sont des micro-organismes, sont nos premiers alliés pour assurer notre immunité et nos défenses naturelles. 

 

Depuis les travaux de Pasteur, on a prit l'habitude de cuire nos aliments et les industries ont également prit l'habitude de pasteuriser tout ce qu'ils vendaient. En réalité, la chaleur détruit les micro-nutriments parce que ce sont des molécules ne résistent pas à l'élévation de la température, c'est à dire la chaleur émise pendant la cuisson. 

 

En quelques chiffres : 

  • Entre 35°C à 50°C → Les arômes sont libérés dans l'eau et modifiés

  • Entre 60°C à 75°C → La vitamine C (la vitamine la plus instable) est détruite

  • Entre 40°C et 75°C → Les enzymes nécessaire à la digestion sont détruites

  • Entre 90°C à 95°C → Les vitamines du groupe B et la vitamine E sont détruite partiellement

  • Autour de 110°C → Les vitamines A et D sont oxydées, elles sont donc non assimilable par le corps

  • Autour de 120°C → Plus de vitamines et formations des molécules de Maillard (composés noirâtres carbonisés) 

 

Evidemment, toutes les cuissons ne se valent pas. Il y a les "bonnes" cuissons à privilégier et les "mauvaises" à éviter. 

 

Les "mauvaises" cuissons à éviter sont : 

  • La cuisson à l'huile → Cuisson rapide et perte directe de la totalité des micronutriments,

  • La cuisson au four → Cuisson lente et perte progressive de la totalité des micronutriments,

  • La cuisson au barbecue → Carbonisation des aliments (molécules de Maillard en excès),

  • La cuisson au four au micro-onde → Irradiation des aliments 


Un four au micro-onde n'a pas sa place dans une cuisine si nous voulons nous alimenter de manière préventive. 

 

Les "bonnes" cuissons à privilégier sont : 

  • La cuisson à la vapeur → La meilleure cuisson qui existe à l'heure actuelle. Elle permet de limiter la déperdition des micro-nutriments. 

  • La cuisson à l'eau → Aucun risque de carbonisation, fuite des vitamines, c'est pourquoi évitez de faire cuire trop longtemps les aliments. 


c) Comment manger vivant ? 

 

Il n'est pas méchant de manger vivant. Ajouter un aliment cru et vivant à chacun de ses repas de la journée n'est pas sorcier, voici quelques exemples : 

  • Un repas de vos fruits préférés lorsque vous avez un creux entre les repas à la place des sucreries 

  • Une entrée de crudités avant votre repas habituel au lieu d'un apéritif riche en sel et/ou en sucre

  • Un jus de légume avant le déjeuner et le diner pour favoriser la digestion à la place d'un verre d'eau

  • Un (petit) jus de fruit au petit déjeuner pour faire le plein d'énergie à la place d'un verre ou un bol de lait générateur de mucus.

  • Un smoothie aux fruits pendant la journée à la place des sodas et des sirops extrêmement sucrés.

2. L'alimentation vivante selon son fondateur. 

Dans les années 30, le professeur Bordeaux Edmond Szekely a rendu populaire l'alimentation vivante après des années de recherches.

 

" Le nutrithérapeute moderne doit proposer une alimentation biologique (sans pesticide), vivante (crue si possible), anti-âge (riche en anti-oxydants) et diversifiée. "

 

Jean-Claude Rodet

 

En effet, ce docteur a réalisé des recherches sur l'étude des Esséniens qui étaient des communautés vivant en Palestine à l'époque du Christ.

 

A partir de ces recherches,  il dégagea une classification des aliments non pas en fonction de leur teneur en nutriments comme les protéines, les lipides, les glucides et j'en passe comme la classification classique en place à l'heure actuelle mais en fonction de leur degré de vitalité.

 

Une classification beaucoup plus simple et plus sensée à mon sens parce qu'elle permet de différencier directement les bons aliments des mauvais. À partir de ce modèle, il sépara les aliments en 4 catégories distinctes qui régentent toute notre alimentation.

 

a) Les aliments biogéniques

 

Les aliments biogéniques sont les aliments qui génèrent la vie.

 

Concrètement les aliments biogéniques regroupent tous les super-aliments. Le super aliment par excellence est incontestablement les graines germées. Les graines germées sont des “bombes” nutritionnelles qui regroupent une quantité colossale de substances actives.

 

En moyenne dans les graines germées, on retrouve 20 à 40 fois plus de protéines que la viande, 4 fois plus riche en calcium que les produits laitiers, 3 fois plus riche en fer que la viande rouge et c’est sans parler du potentiel en micronutriment que ces petites graines regorgent.  

 

Ensuite, il y a les algues dont la palme d'or est attribué à la spiruline qui est l’aliment le plus concentré en protéine sans parler qu’elle sont plus adaptées à notre structure végétophile par leur nature végétale.

 

Voici une liste non exhaustive des super-aliments que l’on peut inclure dans notre alimentation quotidienne :

 

b) Les aliments bioactifs.

 

Les aliments bioactifs sont les aliments qui maintiennent la vie.

 

Concrètement, les aliments bioactifs regroupent tous les aliments crus en parfait état de fraîcheur, c’est à dire à l’état brut tel que la nature nous les offre.

 

Les aliments crus ont conservés tous leur micronutriments tels que les enzymes, les minéraux, les antioxydants, les vitamines, … Ces micronutriments sont fragiles et très instables, c’est pourquoi il est important d’en conserver un maximum pour assurer le bon fonctionnement de notre corps.

 

Lorsque nous faisons cuire ces aliments, leur température s'élève et leur micronutriments sont détruit parce qu'ils ne résistent pas à la chaleur. 

 

Voici une liste non exhaustive des aliments bioactifs :

  • Les fruits sucrés mûrs et de saison,

  • Les légumes crus,

  • Les oléagineux non grillés et non rôtis,

  • Les fruits gras.


L’alimentation vivante est composé à majorité d’aliments biogénique et/ou d’aliments bioactifs. Ces deux catégories forment l’alimentation vivante.  

 

c) Les aliments biostatiques.

 

Les aliments statiques sont les aliments qui ralentissent la vie.

 

Concrètement, ce sont tous les aliments cuits ou crus qui ont été stockés trop longtemps.

 

La cuisson détruit la plupart des micronutriments que je mentionnais précédemment dans les aliments bioactifs. Les micronutriments ne résiste pas à la chaleur et c’est pourquoi de nombreux aliments sont partiellement dévitalisés à cause de la cuisson en particulier les "mauvaises" cuissons comme le four au micro-onde, le barbecue, la cuisson à l'huile, la cuisson au four qui entrainent les réactions de maillard. Pour la cuisson, privilégiez l'huile de coco

 

Les aliments crus qui ont été stockés trop longtemps perdent une grande partie des micronutriments comme avec la cuisson à cause de leur instabilité lorsqu'ils sont coupé de leur source d'énergie (la Terre). Ces micronutriments forgeait toute la vitalité de ces aliments.

 

Les produits congelés sont les produits les plus bioactifs des produits biostatiques parce que ce type de conservation permet de conserver un minimum de nutriments essentiels.

 

d) Les aliments biocidiques.

 

Les aliments biocidiques sont les aliments qui détruisent la vie.

 

Concrètement, les aliments biocidiques sont tous les aliments qui ont été conditionnés industriellement.

 

Les aliments qui contiennent des additifs alimentaires tels que des conservateurs, des émulsifiants, des exhausteurs de goût, des colorants et des arômes sont dévitalisés par nature parce qu’ils ont été modifié de leur état naturel. C’est sans parler des différents processus industriels utilisés pour l’alimentation moderne.

 

La nature des aliments peut changer la catégorie d’aliment. Les fruits et légumes biologique appartiennent à la catégorie des aliments bioactifs ou biostatiques en fonction de leur fraîcheur. Les fruits et légumes classiques qui sont aspergés de pesticides (perturbateurs endocriniens) ou autres produits chimiques sont des aliments biostatiques ou biocidiques.

 

Les produits animaux également. Les viandes élevées en pleine air que vous pouvez acheter dans votre boucherie artisanale sont des aliments biostatiques. Idem pour les oeufs biologiques de ferme qui ont été élevées en plein air au contact de la nature. Les produits animaux issus des élevages industriels sont des aliments biocidiques.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

ARTICLES POPULAIRES

Addiction au sucre : causes, symptômes et solutions naturelles

Rythme des repas : combien de repas par jour dans l'idéal ?

Pourquoi manger équilibré nous rend malade ?

Lait et produits laitiers : dangers pour la santé

Spiruline : bienfaits d'un super-aliment. Comment la consommer ?

BESOIN DE COMPLEMENT ALIMENTAIRE ?

Eventail complet de vitamines

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en vitamines 

Détoxification simplifiée

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Elimination 
    des toxines  

Eventail complet de minéraux

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en sels minéraux

Le remontant parfait

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmenter votre énergie

Protection des organes vitaux

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche oméga essentiels

Calcium biodisponibles

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Absorption du calcium 

Energie au niveau cellulaire

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Stimule métabolisme

Puissant mélange d'antioxydant

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmente l'immunité

3. Les bienfaits de l’alimentation vivante.

En terme de chiffre mais sans prendre cela à la lettre évidemment parce que l’alimentation ne doit être un dogme dans lequel nous devons nous enfermer.

 

L'alimentation vivante est une alimentation qui comprend au minimum 25% des aliments biogéniques, 50% d'aliments bioactifs et maximum 25% d'aliments biostatiques.

 

En temps normal, une alimentation de ce type est la plus optimale d'un point de vue général. En cas de maladie, il est préférable de privilégier une alimentation crue comme par exemple 50% biogéniques et 50% bioactifs jusqu'au rétablissement total du corps.

 

En privilégiant ce genre d’alimentation sur une durée limitée, votre corps va mettre en place des processus d’auto-guérison pour se détoxifier et se régénérer.

 

C’est pourquoi l’alimentation vivante est l’un des chemins les plus rapides et les plus efficaces pour retrouver la santé. Elle a permit de nombreux miracles de partout à travers le monde pour toute personne qui l’essaye notamment sur des maladies comme le cancers, le sida, la sclérose en plaques, le diabètes, artérites, etc…

 

Je ne vous dis pas que c’est une solution miracle qui vous apportera la vie que vous voulez sur un plateau d’argent mais l’alimentation vivante est l'un des régimes alimentaires et santé le plus adapté à l’humain.  

 

Notre corps reconnaît cette alimentation, c’est l’alimentation auquel notre génétique est spécialement conçu et ceux depuis des millions d’années et dont nos ancêtres ont évolué grâce à elle.  

 

De nombreuses personnes ont raconté leur histoires personnelles qu’elles ont traversé grâce à l’alimentation vivante comme par exemple la chanteuse Israélienne Rika Zaraï.

 

Un jour, elle se retrouva à l'hôpital après un accident de la route, elle ne pouvait plus bouger, les médecins lui disaient qu’elle ne pourrait plus marcher parce que ces vertèbres étaient en si mauvais état.

 

Sans laisser la peur de ces pronostics prendre le dessus sur elle, elle s’orienta vers une alimentation naturelle et la pensée positive pour gérer cet accident en ne se condamnant pas elle même à une fin malheureuse.

 

Au bout de quelques mois, elle retrouva la santé et écrit son premier livre pour faire prendre conscience au grand public que leur maux ne sont pas des fatalités inéluctables mais des occasions d’apprendre à changer leurs habitudes.

 

Changer ses habitudes, c’est explorer et prendre conscience petit à petit de ce qui est bon pour nous ou non. Qu’il s’agit d’alimentation ou non, c’est aussi valable dans les domaines de nos vies. L'épigénétique nous explique très clairement ceci. 

 

Le docteur Gabriel Cousens a écrit : Soigner le diabète en 21 jours, mettre fin au mythe de l’incurabilité du diabète. Dans ce livre le docteur montre que de nombreux diabétiques ont guéri leur maladie ou l’ont fortement améliorés.

 

C’est toujours mieux que de sentir condamné à avaler des pilules ou de se faire des piqures d’insuline tous les jours pour le restant de ses jours parce que les médecins disent que c’est incurable et qu’il n’existe pas de solution.

 

Ce docteur a également ouvert un centre en Arizona pour découvrir les bienfaits thérapeutiques d’une alimentation naturelle dans lequel il enseigne que les graines germées sont les aliments du futur. Les graines germées permettent de pallier les carences induites par notre alimentation moderne.

 

Dans nos sociétés occidentales où nous consommons en abondance et nous avons toujours le choix, il est extrêmement paradoxal que la plupart des gens se retrouvent carencé dans tel ou tel substance vivante dont le corps a besoin.

 

En effet, dans notre alimentation moderne, nous faisons plus cuire les aliments que ce que nous pratiquons la germination. Alors que faire cuire les aliments leur fait perdre une grande partie de leur substances vivantes, la germination permet au contraire d'augmenter de manière exceptionnelle leur valeur nutritive.

 

Si nous attribuons une valeur nutritive à une graine de 100, le fait de la faire cuire sa valeur passera de 100 à 10.  Alors que la faire germer la fera passer de 100 à 1000. La germination est l’un des meilleurs moyen d’apporter un concentré de substance vivante à notre corps.

 

Inutile de se compliquer la vie concernant notre alimentation à compter telle et telle quantité de nutriments alors que le professeur Szekely a établit une classification purement qualitative des aliments.

 

Il ne tient qu’à nous  de reprendre le contrôle de nos habitudes alimentaires pour mettre l’alimentation au service de notre santé et de notre bien-être plutôt que de s’auto-détruire dans la souffrance et la maladie pour nos vieux jours. Comme dit le langage populaire :

 

“ L’homme creuse sa tombe avec ses dents. ”

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

ARTICLES SIMILAIRES

SPIRULINE
SPIRULINE
HUILE DE COCO
MANGER EQUILIBRE

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS