Cholestérol : 3 conseils pour le prévenir et le traiter naturellement

Le taux de mauvais cholestérol LDL touche plus de 6 millions de personnes en France. Ce nombres n'arrête pas d’augmenter depuis l'introduction des produits transformés dans notre alimentation moderne.

 

Véritable fléau qui anéanti notre société tout comme le diabète ou encore le cancer qui touche des millions de personnes également. Le cholestérol et autres maladies cardio-vasculaires ont pourtant les origines communes donc il est fondamental de comprendre pour prévenir ces troubles de santé.

 

 

C'est pourquoi dans cet article j'aimerais vous donner 3 conseils fondamentaux pour pouvoir prévenir et traiter naturellement le cholestérol en abordant uniquement l'aspect nutritionnel de votre santé.

1. Supprimer les graisses de mauvaise qualité.

En général, 90 % de la solution à un problème de santé se trouve dans la suppression de la cause qui lui est à l'origine.

 

Vous connaissez sans doute cette fameuse phrase d'Hippocrate, père de la médecine grecque et de l'hygiénisme, véritable génie de l'Antiquité : “Il faut revenir à la cause et même à la cause de la cause”.

 

On sait que les maladies cardio-vasculaires comme le cholestérol par exemple sont liés à des dépôts graisseux dans les artères que le corps ne peut pas métaboliser.

 

De ce fait, les artères se rétrécissent et le sang a du mal à circuler convenablement dans l'organisme pour oxygéner et alimenter chacune des fonctions physiologiques de l'organisme.

 

C'est pourquoi avant d'envisager n'importe quelle solution pour soin naturel ou chimique, il est bon de comprendre d'où vient ces dépôts graisseux et d’en arrêter l'absorption dans notre alimentation pour se prévenir durablement de tels troubles de santé.

 

Parmi les lipides, il en existe trois grandes catégories :

  • les graisses insaturées,

  • les graisses saturées,

  • les graisses trans.

 

a) Les acides gras trans.

 

Toute personne atteinte de cholestérol LDL trop élevé ou quiconque souhaite faire attention à sa santé cardiovasculaire doit commencer à supprimer la consommation des graisses trans.

 

Les acides gras ou graisses trans, deux mots pour dire la même chose, sont des graisses artificielles obtenues par hydrolyse. Concrètement, on durcit des graisses insaturées dont on a retiré tous les nutriments.

 

Ceux sont des graisses que notre corps ne peut pas métaboliser et elles se trouvent dans la plupart de nos produits transformés : Biscuits, gâteaux, plats préparés, plat surgelés, barre céréalières, etc …

 

Les graisses trans sont apparues dans notre alimentation depuis l’introduction des produits transformés qui contiennent des sucres et des graisses mélangés, c’est à dire la première combinaison que le corps n’est pas destiné à traiter.

 

Les sucres et les graisses exigent des conditions de digestion complètement différentes, c’est pourquoi il est important de les dissocier dans notre alimentation. Les glucides ont besoin d’un environnement alcalin alors que les lipides et les protéines ont besoin d’un environnement acide pour être digéré.

 

À chaque fois que vous souhaitez manger un biscuit ou un gâteau, c'est à dire quelque chose de sucré et gras à la fois, je vous conseille de consommer vos fruits préférés.

 

b) Les graisses saturées à chaînes longues.

 

Les graisses saturées à chaînes longues se trouvent principalement dans les produits animaux comme les viandes rouges et blanches ou encore les produits laitiers de manière générale.

 

Notre organisme a du mal à métaboliser ces graisses lorsqu’elles sont consommées en excès. C’est pourquoi, je vous conseille de les limiter en terme de quantité et favoriser la meilleure qualité possible :

  • viande biologique avec des bêtes nourries à l’herbe,

  • poulets fermiers ou encore

  • oeufs dont les poules ont été élevées en plein air.

 

Veillez à toujours conserver un minimum de protéines dans votre alimentation, c’est pourquoi n’hésitez pas à inclure les protéines d’origines végétales.

 

Bien qu’elles soient décriées par leur nature incomplète, les protéines végétales lorsqu’elles sont combinées entre elles peuvent former des protéines complètes sans aucun problème.

 

Pour rappel, une protéine est composé d’une séquence d’acide aminé. Or certains de ces acides aminés sont dit “essentiel” parce qu’ils ne peuvent pas être fabriqués par le corps.

 

C’est pourquoi nous devons les apporter par notre alimentation sinon quoi des troubles de santé peuvent apparaître à terme.

 

En revanche, il existe des protéines végétales complètes pour ne pas se soucier de cette problématique, c’est notamment le cas de la spiruline, des graines de chia ou encore des graines de chanvre. Vous pouvez trouver la liste de toutes les protéines complètes et incomplètes, végétales et animales dans l’article dédié aux protéines.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

ARTICLES POPULAIRES

Addiction au sucre : causes, symptômes et solutions naturelles

Rythme des repas : combien de repas par jour dans l'idéal ?

Pourquoi manger équilibré nous rend malade ?

Lait et produits laitiers : dangers pour la santé

Spiruline : bienfaits d'un super-aliment. Comment la consommer ?

Web-Conférence GRATUITE

STOP aux virus !

7 règles pour ne plus tomber malade cet hiver

Mardi 18 février à 20h (heure de Paris)

Nombre de place limité à 100 personnes

2. Favoriser les lipides de bonne qualité.

Concernant les lipides, vous trouverez vos besoins en graisses saturées à chaîne moyenne dans l’huile de coco par exemple mais sachez que les graisses insaturées sont les meilleures pour notre santé.

 

Qu’elles soient mono ou poly insaturées, leur rôle est fondamental dans l’organisme. Elles permettent de diminuer le taux de mauvais cholestérol LDL et d’augmenter le taux de cholestérol HDL.

 

C’est pourquoi, je vous conseille de réserver l’huile de coco pour la cuisson uniquement parce que c’est celle qui résiste le mieux à la chaleur pour éviter la formation de composés toxiques sous l’effet de la cuisson et l’huile d’olive, l’huile de noix ou l’huile de lin dans vos salades.

 

Concernant les lipides de bonne qualité, j’aimerai attirer votre attention tout particulièrement sur l’oméga-3 et l’oméga-6. L’un doit impérativement s’équilibrer avec l’autre sans quoi il y aura un trouble de santé qui se développera.

 

On sait que les oméga-6 ont un effet pro-inflammatoire alors que les oméga-3 ont un effet anti-inflammatoire. Sachez qu’en Occident, on consomme en moyenne 14 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3, d’où le déséquilibre et du coup une inflammation du système.

 

L’effet pro-inflammatoire peut être bénéfique dans certains cas pour lutter contre les infections mais en excès, il est responsable des maladies cardiovasculaires, du diabète et du cancer.

 

C’est pourquoi, nous devrions privilégiez la consommation d’oméga-3 pour rétablir cet équilibre entre acides gras essentiels.

 

Les 5 plus grandes sources d’oméga-3 d’origine végétales sont :

  • Les graines de lin,

  • Les graines de chia,

  • Les noix de Grenoble,

  • Les graines de chanvre,

  • Les noix de Pécan.

 

N’hésitez pas à inclure des mélange de graines composées de ces graines riches en oméga-3 pour réguler vos taux de lipides. Ainsi, vous améliorerez votre santé cardiovasculaire obligatoirement.

3. Augmenter la consommation de fibres solubles.

Les fibres n’ont aucune valeur nutritive dans l’organisme mais leur rôle est fondamental dans notre corps. Les fibres agissent comme des balais permettant de nettoyer et entretenir notre corps de l’intérieur.

 

Il existe deux types de fibres : les fibres solubles et les fibres insolubles. Les fibres insolubles permettent de donner du volume aux selles afin de faciliter leur motilité dans les intestins. Mais les fibres qui nous intéressent dans le cas de la régulation des taux de cholestérol sont les fibres solubles.

 

Les fibres solubles sont celles qui forment un gel comme les pectines ou les gommes. Par exemple, la pomme est riche en pectine, c’est pourquoi elle est considéré comme un des aliments à privilégier en cas de cholestérol.

 

Les fibres solubles se trouvent à l’intérieur des végétaux tandis que les fibres insolubles sont souvent à l’extérieur, c’est à dire celles qui constituent la peau de nos fruits et légumes.

 

Les fibres solubles ont la particularité d'absorber l’eau des intestins, ce qui ramollit les selles et les avancer plus facilement. Les meilleures sources de fibres solubles sont :

  • Légumineuses → Haricots, lentilles, pois, …

  • Tous les fruits et légumes.

 

Les légumineuses sont également des sources intéressantes de protéines en remplacement des protéines animales sans l’inconvénient de contenir des graisses saturées.

 

Pour augmenter votre quantité de fibres dans votre alimentation, veillez à consommer plus de légumes dans vos repas, à supprimer ou réduire dans un premier temps les aliments transformés par des préparations faits maison et enfin d’inclure des céréales complètes si vous consommez des céréales raffinées en temps normal.

 

Les céréales raffinées sont dépourvues de fibres parce que leur enveloppe a été retirée au cours de la transformation.

 

En conclusion, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour prévenir ou traiter le cholestérol naturellement en combinant :

  • la suppression des graisses trans que l’on trouve dans les produits transformés,

  • la réduction des graisses saturées à chaîne longue que l’on trouve principalement dans les produits animaux,

  • l’augmentation des graisses insaturées en accordant une importance sur les oméga-3 (acide gras polyinsaturé),

  • l’augmentation des fibres solubles dans votre alimentation en incluant plus de fruits et de légumes principalement et quelques légumineuses au cours de vos repas.

 

Évidemment d’autres éléments peuvent vous aider dans la lutte contre le cholestérol LDL comme notamment l’activité physique. Et vous, quelles solutions naturelles avez-vous essayées contre le cholestérol ?

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2020 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS