Excitants : alcool, tabac, café, sucre.

Pourquoi les oublier ?

Les excitants sont des substances qui excitent l'organisme pour créer une réaction physique ou psychologique en stimulant l'activité d'un système organique. Les excitants sont un peu comme des coups de fouet que l'on donne à un cheval quand il est épuisé.

 

Exemple : on a une personne A qui mange bien, bouge bien et dors-bien. Le lendemain, elle pourra repartir avec des batteries rechargées sans problème. Une personne B qui mange peu ou mal,  sédentaire et qui ne dort pas bien aura du mal à repartir le lendemain par manque d’énergie.

 

C’est pourquoi, l'individu B a comme solutions avec effet immédiat de prendre un excitant pour booster et exciter l'organisme pour puiser dans ses réserves d’énergies. L'inconvénient principal d’un excitant est le fait de créer une dépendance et de ressentir une sensation de manque lorsqu’on en consomme plus.

 

C'est pourquoi, on peut parfois être littéralement “drogué” à un excitant si on a pas appris à le consommer avec modération voir l'arrêter totalement. Personnellement, j’étais un “vrai drogué” au sucre.

 

C'est pourquoi nous allons voir dans cet article pourquoi il faudrait éviter de consommer les excitants les plus fréquents :

  • alcool,

  • tabac,

  • café,

  • sucre.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

ARTICLES POPULAIRES

1. L'alcool.

L'alcool que l'on boit est de l’alcool éthylique ou éthanol, il était à la base considéré comme dépresseur mais présente de nombreux effets contradictoires. L'alcool est sans effet indésirable notable pour 90 % des consommateurs qui le consomment avec modération.

 

En revanche, environ 10 à 12 % des consommateurs en abusent et sont susceptibles de créer des dommages considérables tant physiques que psychiques. L'alcool est reconnu comme l'une des drogues les plus dangereuse qui soit. Très addictif, l'alcool a des conséquences à court, moyen et long terme sur l'organisme.

 

  • La pression sanguine → La pression artérielle augmente avec une petite consommation d'alcool mais diminue lorsque la consommation devient excessive,
     

  • Les reins → La consommation d'alcool implique d'uriner plus souvent ce qui affaiblit la sphère rénale,
     

  • L’estomac → Les parois de l'estomac subit une inflammation voire même des hémorragies. Un consommateur novice ressentira très rapidement cette inflammation. Progressivement l'inflammation se fait de moins en moins sentir de l'extérieur mais la conséquence est tout aussi importante.
     

  • Peau → La peau se réchauffe mais le corps perd de sa chaleur.
     

  • Jugement →  L'alcool réduit notre capacité à réfléchir, penser et prendre des décisions,
     

  • Réaction → Plus on boit, plus le temps de réaction augmente et les réflexes qu'ils soient physiques ou psychiques diminuent,
     

  • Coordination → L'alcool perturbe la coordination motrice, ce qui peut amener à des mouvements tout aussi surprenants les uns que les autres.
     

  • Foie → L'alcool demande au foie un travail accru pour être éliminé. À long terme, le foie se retrouve endommagé.
     

  • Cerveau → L'alcool a la capacité de couper la communication entre les cellules nerveuses que l'on appelle des synapses mais également de détruire certains neurones.

    Les conséquences directes sont une diminution de la concentration de la mémoire et notre perception sensorielle en particulier la vue et l'ouïe. Consommer de manière excessive et chronique, ces conséquences peuvent devenir permanente.
     

  • Dépendance → Une consommation excessive va créer un sentiment de dépendance psychologique. La sensation de manque et le besoin de boire devient impulsif et très souvent pour fuir le monde réel.

    Bien souvent les gens qui ne veulent pas être confronté à la réalité qu'ils vivent au quotidien se réfugient dans l’alcool pour cacher un mal-être intérieur et peuvent devenir violent avec les gens de leur entourage.
     

  • Hérédité → L'alcool que boit une femme enceinte circule directement dans le sang qui irrigue le fœtus. Selon la consommation et l'état de l'organisme de la maman, l'enfant peut avoir les risques de développer des problèmes physiques ou psychiques dès la naissance.

    Le mieux étant évidemment de s'abstenir pendant la grossesse.

 

Mais le plus gros danger pour une personne alcoolique réside dans la dépendance qu'il a créé vis-à-vis de l'alcool. En effet on est souvent amené à faire des allers-retours, c'est-à-dire de se rétracter pour éviter la consommation d'alcool mais aussi de succomber à la tentation de rechercher le plaisir immédiat et fuir la douleur en prenant un verre d'alcool.

 

Chez une personne qui modère la consommation, le verre suffira tandis que chez la personne habituée la quantité ne sera jamais suffisante. En état de manque, on ressent de la nervosité, de la confusion, des maux de tête ou encore des nausées qui nous poussent à succomber au plaisir immédiat.

 

En terme de solutions, je ne peux pas vraiment vous faire de retour personnel étant donné que je n'ai jamais bu plus qu'un demi verre d’alcool d’un coup.

 

En revanche ce que je vous conseille de faire pour arrêter ou réduire votre consommation d'alcool et de remplacer par une autre boisson non alcoolisée dans un premier temps et ensuite venir à quelque chose de sain dans un deuxième temps.

 

En revanche, beaucoup ont l’idée que la sensation d’être alcoolisé est indispensable pour se mettre dans un état modifié de conscience afin d'être joyeux et de se sentir vivant est un moyen de se rassurer et de se déculpabiliser d’un mal-être plus profond comme une peur de se sentir seul ou à l'écart si vous ne faîtes pas comme tout le monde.

 

Et ce n'est pas parce que la majorité font une chose qu'il est bon obligatoire de faire la même chose et de suivre aveuglément. Il est tout à fait possible et encore plus naturel de s'amuser et d'être vivant en tout état de conscience.  

2. Le tabac.

Spiruline : bienfaits d'un super-aliment. Comment la consommer ?

Lait et produits laitiers : dangers pour la santé

Pourquoi manger équilibré nous rend malade ?

Rythme des repas : combien de repas par jour dans l'idéal ?

Addiction au sucre : causes, symptômes et solutions naturelles

Le remontant parfait

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmenter votre énergie

Eventail complet de minéraux

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en sels minéraux

Détoxification simplifiée

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Elimination 
    des toxines  

Eventail complet de vitamines

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en vitamines 

BESOIN DE COMPLEMENT ALIMENTAIRE ?

Energie au niveau cellulaire

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Stimule métabolisme

Calcium biodisponibles

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Absorption du calcium 

Protection des organes vitaux

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche oméga essentiels

Tout comme l'alcool, le tabac et l'une des causes les plus importantes de mortalité que l'on connaisse dans le monde occidental. Il y a environ 80.000 cancers des voies aériennes chez les fumeurs.

 

La cigarette et le tabac sont une cause majeure du raccourcissement de la vie et même chez les personnes qui ne fume pas mais qui ont dans leur entourage un fumeur.

 

La fumée de la cigarette véhicule des substances toxiques telles que les goudrons ou encore la nicotine entartrant et bouchant les filtres de notre organisme : poumons, reins, foie, cœur, parois cellulaires et les pores de la peau entre autres.

 

  • Poumons → La fumée de la cigarette est le réel danger parce que lorsqu'on respire cette fumée, on assèche l'humidité de nos alvéoles pulmonaires qui s'épaississent et deviennent visqueuses. C'est l'une des principales origines des bronchites chroniques. Le goudron contenu dans la cigarette est reconnu comme étant cancérigène.
     

  • Peau →  On constate chez la plupart des fumeurs un assèchement prématuré de la peau qui perd son élasticité. Les pores de la peau sont mis à rude épreuve pour éliminer les toxines contenues dans la fumée de la cigarette. Ceci explique pourquoi le tabac est responsable d'un raccourcissement de la vie.
     

  • Estomac → Lorsqu'on respire la fumée de cigarette, elle est avalée, déglutit et peut être assimilée à un aliment. Les conséquences sont une sécheresse au niveau de l'estomac qui va se traduire par une mauvaise digestion, asthénie physique, circulation de déchets dans le sang et des liquides organiques.
     

  • Coeur → Les poumons permettent l'oxygénation du sang et la fumée de la cigarette entrave cette oxygénation. Moins le sang est oxygéné, moins le sang peut circuler librement dans le système cardio-vasculaire. Une mauvaise circulation sanguine entraîne hypertension artérielle, coronaires bouchées, infarctus du myocarde, anévrisme, artérite des membres inférieurs et AVC.
     

  • Foie → En médecine traditionnelle chinoise, le foie agit directement sur les tendons et les yeux. C'est pourquoi si vous avez de grandes douleurs aux talons, il est nécessaire de faire un nettoyage du foie. Idem lorsque les yeux sont affaiblis par notamment la sécheresse des yeux, conjonctivite, perte progressive de la vue et cataracte.

 

Les fumeurs ont tendance à avoir des émotions très variables qui vont de l'angoisse à la nervosité en passant par la peur, l'anxiété, la tristesse, la dépression ou la colère. Évidemment seule la cigarette n'est pas responsable de ces émotions mais elle est un élément amplificateur.

 

La colère et la nervosité s'expliquent notamment par l'affaiblissement du foie. Les émotions comme l'anxiété et la tristesse sont associées aux poumons qui sont  les premiers victimes de la fumée de la cigarette.

 

Nombreuses sont les personnes qui attribut à la cigarette une sensation de détente. Les toxines véhiculées dans la fumée de cigarette parcourt l'organisme dans son ensemble.

 

La chaleur de la fumée va brûler certains nerfs qui sont directement relié au système nerveux qui aura pour conséquence d'être moins réactif et donc moins tendu. C'est ainsi que l'on peut associer la cigarette à une sensation de détente.

 

Beaucoup de personnes se déculpabilissent de la cigarette en pensant que s'ils n'en fument qu’une ou deux dans la journée, il n'y a aucun risque. À l'échelle d'une journée, c'est certain qu'il n'y a aucun risque de fumer une cigarette.

 

Mais la cigarette comme l'alcool, le café ou le sucre, si on en fume une par jour, ça fait 365 à l'année. Au bout de 10 ans, ça sera 3650 cigarettes fumées et au bout de 30 ans, ce sera 10950 cigarettes fumées. À partir de là, on ne peut plus considérer une seule cigarette par jour comme une exception qui ne présentent aucun risque.

 

Ce n'est pas l'occasion de temps en temps qui est nocive mais la répétition qui s'accumule petit à petit.

Puissant mélange d'antioxydant

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmente l'immunité

3. Le café.

Le café est extrêmement acide. En effet il est 10.000 à 100.000 fois plus acide que le pH du corps humain. Il est bon de rappeler que nous devons trouver un équilibre acido-basique le plus juste possible en limitant les sources d'acidité et en augmentant les sources alcalines.

 

En occident, on mange trop d’aliments acides par rapport aux aliments alcalins. Les deux sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme parce que la nature alcaline permet de générer la vie tandis que l'acidité permet de décomposer et détruire.

 

L'acidité est importante pour digérer et décomposer les aliments par exemple mais il est fondamental que notre pH soit le plus neutre possible voir légèrement alcalin. Or le café est l'un des aliments que l'on connaisse qui est le plus acide.

 

Le café est à l'adulte ce que le bonbon est à l’enfant. Il apporte une énergie après consommation qui procure un plaisir immédiat une nouvelle fois.

 

Le problème que l'on trouve dans la consommation des excitants sont les conséquences ultérieures qui se produisent par la suite et même sur le long terme lorsqu’il y a une consommation excessive d’excitants. Chose qu'on ne préfère pas regarder sur le moment même pour éviter de se culpabiliser.

 

L'énergie procurée par le café est une énergie d'origine nerveuse, c'est-à-dire un peu comme un coup de fouet. De nombreuses personnes ont la réaction physiologique après consommation d'un café d'aller à la selle. Beaucoup pense que le café agit donc comme un stimulant intestinal qui favorise l'élimination.

 

Cependant comme le café est extrêmement acide à ce que le corps est génétiquement programmé, sa réaction immédiate est d'éliminer cet acide le plus rapidement possible avant qu'il ne commettent des dommages plus importants.

4. Le sucre.

Le sucre est une addiction d'autant plus forte que ne l’est l'alcool, le tabac ou le café étant donné qu'en tant qu'être humain nous sommes naturellement attiré par le sucre.

 

C'est pourquoi de nombreux additifs alimentaires contenu dans les produits transformés sont des édulcorants qui ont pour but de remplacer le goût sucré.

 

Après ingestion d'un sucre on constate un pic de la glycémie (taux de glucose dans le sang) que l'on ressentira par une montée d'énergie, le fameux “coup de fouet” qui agit exactement comme les autres excitants.

 

Cependant, on constate très rapidement après une chute de la glycémie qui se ressent par un coup de pompe, une baisse brutale d'énergie qui nous donne une sensation d'extrême fatigue.

 

Ressentant la fatigue, on a tendance à reprendre quelque chose de sucré pour se donner de nouveau de l'énergie et c’est ainsi que l’on s'enferme dans un cycle hyperglycémie/hypoglycémie qui se répète en boucle et notre niveau d'énergie ne cesse de varier au cours de la journée.

 

C'est ainsi que l'on développe très rapidement une addiction au sucre. J’explique en détail comment il est possible de sortir d'une addiction au sucre de la même manière que je l'ai fait personnellement dans cet article : Addiction au sucre.

En conclusion, tous les excitants sont nocifs lorsqu’ils sont consommés en excès et doivent être pris en toute conscience et avec modération.

 

Sinon, vous allez créer des dépendances dont vous devrez vous battre pour en sortir mais évidemment la solution est possible pour chacun qui souhaite se débarrasser de ses mauvaises habitudes.  

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS