Comment le minimalisme contribue à votre bien-être global ?

- Article rédigé par mon ami Jean-Baptiste Berthoux du blog novahuma.com entièrement dédié au minimalisme -

 

Vous connaissez le minimalisme comme mouvement de mode, un mouvement architectural ou musicale ?

 

Vous avez raison, mais j’aimerais vous parler du mode de vie minimaliste aujourd’hui.

 

Certain l’appellent la sobriété heureuse, le mouvement de la décroissance ou de la simplicité volontaire. Certains l’associent au désencombrement et à Marie Kondo.

 

Mais il y a toujours une même volonté : vivre mieux avec moins de possessions matérielles.

 

Ce qui peut amener à de nombreux bénéfices : clarté mentale, plus de temps, plus d’argent et plus d’énergie !

 

Minimalisme depuis 1 an, j’étais un gros bordélique.

 

Puis un jour, j’ai pris la décision radicale de désencombrer tout mon espace : un genre de déclic vous voyez ?

 

Cela m’a pris plusieurs mois avant de me sentir bien dans ma chambre.

 

Mais dès la première session désencombrement, j’ai me suis senti mieux…

 

…et après plus d’un an de minimalisme, un bien être général !

 

Ce mode de vie a littéralement rayonné dans tous les domaines de ma vie.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

Cet article vous plait ?

Rejoignez une communauté de plus de 5000 adhérents !
C'est GRATUIT

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER 

Recevez dans votre boite mail les derniers articles

Vous pouvez annuler votre abonnement à tout moment.

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

Aujourd’hui j’aimerais vous montrer comment en liant le minimalisme aux 7 piliers du bien-être.

1. Minimalisme et bien-être spirituel

Favoriser un sentiment de paix intérieure et d'harmonie en participant à des activités qui soutiennent ses croyances et ses valeurs.

Il est important de noter, dans les descriptions du bien-être, que le bien-être spirituel ne parle pas nécessairement de la pratique d'une foi spécifique (ou de n'importe quelle foi d'ailleurs).

 

Le bien-être spirituel consiste à aligner - aligner ses activités sur ses croyances et ses valeurs.

Dans cette définition, le minimalisme contribue de manière significative au bien-être spirituel.

 

En fait, le minimalisme est, à la base, une question d'alignement.

 

Le minimalisme consiste à promouvoir nos valeurs en supprimant les distractions. Posséder moins nous permet de diriger nos ressources les plus limitées (temps, argent et énergie) vers les choses qui comptent le plus pour nous.

2. Minimalisme et bien-être physique

Adopter des habitudes saines et minimiser les comportements à risque pouvant affecter votre bien-être.

Je ne peux pas parler pour toutes les personnes qui ont adopté le minimalisme comme mode de vie, mais je peux parler pour certaines d’entre elles.

 

Plus important encore, je peux parler pour moi.

 

Je suis une personne beaucoup plus « saine » aujourd'hui qu'avant de découvrir minimalisme.

 

En désencombrant ma maison, j'ai commencé à manger plus sainement et à faire plus d'exercice.

 

Cela s'est produit en partie parce que le fait de posséder moins a libéré mon temps pour poursuivre ces habitudes. Cela peut signifier aussi que la prise de conscience dans un domaine de la vie tend à déclencher la prise de conscience dans d'autres domaines.

Je ne suis pas seul à avoir vécu cette transformation.

 

La pratique du minimalisme vous rend-elle pour autant automatiquement en meilleure santé ?

 

Non, mais cela donne l'occasion et souvent l'initiative d'intégrer des habitudes plus saines.

 

Le minimalisme encourage le bien-être physique.

3. Minimalisme et bien-être financier

Comprendre votre situation financière et votre relation avec l'argent, afin de pouvoir prendre de bonnes décisions.

Le lien entre le minimalisme et le bien-être financier n'est pas difficile à voir.

 

Comme nous possédons moins et achetons moins, nous pouvons vivre avec moins d'argent.

 

Ce changement dans nos obligations financières signifie un certain nombre de choses pour un individu : peut-être êtes-vous capable de payer vos dettes, d'avancer financièrement, de donner plus ou même de changer de carrière.

« Plus d'argent » a signification très différente selon les personnes.

 

Mais en termes de bien-être, avoir une bonne compréhension de votre situation financière et de la destination (ou non) de votre argent est une étape clé pour être fier de la vie que vous vivez.

 

Le minimalisme rend cela plus facile à faire.

4. Minimalisme et bien-être émotionnel

Être émotionnellement équilibré, se comprendre et chercher du soutien, si nécessaire.

Le minimalisme permet une meilleure compréhension de nous-mêmes.


Le minimalisme est la promotion intentionnelle des choses que nous apprécions le plus en supprimant tout ce qui nous en distrait.

 

 De cette façon, le minimalisme nous impose des questions de valeurs.

 

Lorsque nous commençons à posséder moins et à identifier les éléments qui soutiennent nos objectifs de vie : cela pose des questions profondes.

 

Ainsi, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander où trouver la joie, le bonheur et l'épanouissement dans la vie.

De plus, le processus de retrait des biens de nos vies nous invite à creuser profondément dans nos cœurs alors que nous cherchons des réponses aux questions qui surgissent inévitablement :

 

Pourquoi ai-je acheté plus que ce dont j'ai besoin ?

Qu'est-ce qui m'a poussé à gaspiller autant d'argent en possessions matérielles ?

Pourquoi est-il difficile de se débarrasser de cet objet ?

Quelles émotions ou peurs rendent ce processus difficile pour moi ?

 

Il est difficile de répondre à ces questions. Souvent nous n’aimons pas ce que nous découvrons en les posant.

 

Mais elles sont importantes : ce sont des questions que beaucoup de gens ne se posent jamais.

 

Ainsi le minimalisme permet, sans aucun doute, une meilleure compréhension de nous-mêmes, de nos objectifs et des obstacles intérieurs qui nous empêchent de les réaliser.

5. Minimalisme et bien-être intellectuel

Inspirer la curiosité en ouvrant votre esprit à de nouvelles expériences, concepts et compétences stimulantes et créatives.

Pour certaines personnes, la simple poursuite du minimalisme devient un exercice de curiosité et de nouvelles expériences. Pour d'autres, cela ouvre la voie.

Les expériences entraînent une plus grande satisfaction de la vie que les possessions. Pour cette raison, de nouvelles expériences se traduisent par plus de bien-être intellectuel. Et moins nous dépensons de ressources financières pour nos biens, plus il nous reste de nouvelles expériences.

Pour certains, cela peut signifier un voyage. En fait, de nombreuses personnes deviennent spécifiquement minimalistes pour pouvoir voyager davantage. Mais il existe d'autres expériences pour lesquelles le minimalisme ouvre la voie : concerts locaux, cours de cuisine, sorties au restaurant, randonnées, nouveaux passe-temps, bénévolat ou événements associatifs locaux.

Le minimalisme n’implique pas aussi directement le bien-être intellectuel que lebien-être émotionnel. Mais il offre la possibilité d'innombrables nouvelles expériences si nous choisissons ainsi d'utiliser notre argent de cette manière.

6. Minimalisme et bien-être environnemental

Faire des efforts pour protéger et maintenir votre environnement proche afin de promouvoir la santé et le bien-être.

Sans aucun doute, le minimalisme contribue au bien-être de l'environnement (à la fois en tant qu'individus et en tant que société). En achetant et en consommant moins, en adoptant une démarche zéro déchet, nous commençons à vivre une vie meilleure pour l'environnement qui nous entoure.

Nous ne pouvons pas changer les actions de notre passé, mais nous pouvons changer les décisions de notre avenir.

Et si nous supprimons nos possessions en trop de manière responsable, nous pouvons apporter encore plus de bien à l'environnement qui nous entoure.

 

Nos biens en trop peuvent devenir de vrais cadeaux pour les associations sociales de notre environnement proche.

 

Bien sûr, le don ou le recyclage de nos excédents n'est pas toujours possible, mais plus nous travaillons dur pour éliminer nos biens de manière responsable, plus votre environnement y gagne.

7. Minimalisme et bien-être social

Établir des liens forts avec les gens en vous investissant dans votre communauté proche et en maintenant des relations positives.

 

On pourrait penser qu’un mode de vie minimalisme pourrait affecter négativement nos relations aux autres. En fait, cela a l’effet totalement inverse, cela peut faire de vous une meilleure amie, épouse, un meilleur frère !
 

Vous pourriez aussi devenir minimaliste pour dégager du temps pour vos enfants, votre mari, votre femme ou votre association locale.

Les relations prennent du temps et des efforts. Lorsque nos vies sont gaspillées à acheter, à accumuler (et à prendre soin) des biens inutiles, ce sont nos relations avec les autres qui souffrent le plus souvent.

Pour certains, c'est peut-être parce que nous avons gaspillé un samedi entier à nettoyer un garage plutôt que de jouer au foot avec notre fils. Pour d'autres, cela peut signifier manquer des occasions de passer du temps avec des amis ou des proches.

L'adoption du minimalisme fera-t-elle automatiquement de vous un ami meilleur et plus positif pour les autres ?  Non, absolument pas. Mais si vous souhaitez nouer des relations fortes, vous serez surpris de voir comment le minimalisme vous libère pour en expérimenter davantage.


Minimalisme et bonheur


Vous devez vous demandez si le minimalisme mène au bonheur.
 

Je pense que la réponse est : « Non. Le minimalisme ne rend pas automatiquement une personne plus heureuse. »

Ce que le minimalisme fait, c'est qu'il libère les gens à rechercher le bonheur de nouvelles façons.

 

Il reconnaît que le bonheur et l'épanouissement durables ne peuvent jamais être trouvés dans les possessions matérielles.

 

Lorsque nous nous retirons de cette poursuite vaine du bonheur (via les biens matériels), nous libérons nos ressources pour commencer à rechercher le bonheur ailleurs.

 

Et de cette façon, le minimalisme contribue à notre bonheur, même s'il n'est pas notre plus grand objectif dans la vie.

En réfléchissant aux piliers du bien-être humain, nous pouvons voir encore plus comment le minimalisme offre une voie vers le bonheur et le sens.

Sans minimiser le bien-être, le minimalisme soutient et encourage chacun des piliers les plus essentiels : spirituel, physique, financier, émotionnel, intellectuel, environnemental et social.

 

Avez-vous ressenti aussi le rayonnement du minimalisme dans vos vies ?

 

Dites-moi en commentaire !

 

Je vous souhaite un max…de JOIE !

 

Jean-Baptiste du blog novahuma.com

Cet article vous a plut ?

Rejoignez une communauté de plus de 5000 adhérents ! C'est GRATUIT

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER 

Recevez dans votre boite mail les derniers articles

Vous pouvez annuler votre abonnement à tout moment.

ARTICLES SIMILAIRES

SPIRULINE
HUILE DE COCO
ALIMENTATION VIVANTE
ALIMENTATION VIVANTE

© 2020 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS