Régime Okinawa : les aliments d'un record mondial de centenaires.

Le régime d’Okinawa au Japon est reconnu comme étant l’un des meilleurs régimes alimentaires qui soit pour rester en bonne santé, garder un maximum d’énergie au cours du temps et atteindre la longévité.

 

En effet, l’île d’Okinawa est l’endroit sur Terre où se concentre le plus de centenaires. Pour vous donner un ordre d’idée, il y a environ 427 centenaires sur 100 000 habitants alors qu’en France, on peine à atteindre les 100 centenaires pour 100 000 habitants.

 

Autre point caractéristique des habitants de cette île outre leur longévité est leur capacité à rester en bonne santé, c’est à dire vifs, alertes, créatifs et heureux y compris à un âge avancé.

 

Toutes ces conclusions maintenant démontrées par les chiffres et les études ne s’expliquent pas par une génétique privilégiée chez les Okinawaiens mais bien par leurs habitudes de vie qui participent à leur épigénétique, c’est à dire l’expression orientée de leurs gènes.

 

C’est pourquoi dans cet article, j’aimerai lister les principaux points du régime alimentaire d’Okinawa.

1. Boire du thé vert : au moins 3 tasses par jour.

“Mieux vaut être privé de nourriture durant trois

jours que de thé une seule journée.”

 

Proverbe chinois

 

Le thé vert est reconnu comme étant l’un des éléments fondamentaux de la diététique en médecine traditionnelle chinoise. Différentes études scientifiques reconnaissent également ses nombreux bienfaits sur la santé.

 

Le thé vert est aux japonais ce que l’eau plate est aux français. Le thé vert est gratuit dans tous les restaurants au Japon. De tous les thés qui existent, il en existe environ 3000 variétés à travers le monde, c’est le thé vert qui possède le plus de propriétés car il n’a subi aucune transformation contrairement aux autres thés traditionnels.

 

Evidemment à l’heure actuelle, on trouve toutes sortes de thés transformés, c’est pourquoi privilégiez toujours des feuilles de thé vert que vous pouvez acheter en vrac dans les magasins diététiques et veillez à ce qu’elles soit d’origines biologiques.

 

Sachez par exemple en terme de comparaison que le thé vert est 10 fois plus riche en antioxydants que le thé noir.

 

Les contre-indications à la consommation de thé vert sont :

  • constipation,

  • grossesse,

  • allaitement,

  • insomnie,

  • ulcère.

 

En revanche, il apporte les bienfaits suivants :

  • augmentation de la vigilance,

  • stimulation de l’intellect,

  • action vasodilatatrice,

  • action diurétique,

  • action anti-infectieuse,

  • action anti-inflammatoire,

  • action contre la diarrhée,

  • action contre le diabète,

  • action contre les allergies,

  • action contre les céphalées,

  • action digestive,

  • action d’hypotenseur,

  • action contre le vieillissement,

  • action amaigrissante,

  • action préventive contre le cancer,

  • réduction des méfaits du tabac,

  • prévention de la carie dentaire et de la parodontite,

  • stimulation du système immunitaire,

  • diminution de la croissance des tumeurs,

  • prévention des maladies cardio-vasculaires,

  • prévention de la maladie d’Alzheimer,

  • prévention de la maladie de Parkinson,

  • diminution du risque de formation de caillots,

  • diminution du mauvais cholestérol LDL.

  • etc …

 

Le thé vert est consommé quotidiennement par plus de 2 milliards de personnes dans le monde, ce qui en fait la boisson la plus consommée dans le monde.

2. Consommer du soja plusieurs fois par semaine et sous toutes ses formes.

Cultivé depuis 3000 ans en Chine, au Japon et en Corée, le soja est l’un des éléments fondamentaux du régime alimentaire d’Okinawa. D’après des études japonaises, les femmes au Japon sont très peu touchées par le cancer du sein ou les problèmes hormonaux ainsi qu’aux conséquences de la ménopause.

 

Leur particularité n’est pas une prédisposition génétique qui les protégerait mais bien une alimentation riche en soja à hauteur de 2 fois par jour en moyenne. En médecine traditionnelle chinoise, on considère le soja comme l’un des aliments de longue vie en particulier le tofu.

Le soja apporte de nombreux bienfaits à l’organisme :

  • Réduction des troubles liés à la ménopause,

  • Rétablissement de l’équilibre en “bon” et “mauvais” cholestérol,

  • Prévention des maladies cardiovasculaires,

  • Prévention des cancers hormono-dépendants (sein chez la femme, prostate chez l’homme).

  • Effet antioxydant et anti-radicaux libres,

  • Ralentissement du vieillissement cutané,

  • Favorise l’activité cérébrale,

  • Régulation du transit intestinal.

Le soja est l’un des aliments les plus riches en protéines d’origines végétales, c’est pourquoi on l’appelle “viande végétale”. Le soja est idéal voir parfois indispensable pour toute personne qui s’abstient de consommer des protéines animales.

 

Il existe de nombreux produits à base de soja :

  • Tonyu → C’est le lait de soja, il remplace le lait de vache en cas d’allergie à la caséine ou encore au lactose. L’intolérance au lactose toucherait maintenant entre 20 à 40% de la population française. Autant dire qu’il vaut mieux s’éloigner du lait de vache le plus tôt possible.
     

  • Tofu → Fromage de soja. Les habitants d’Okinawa sont ceux qui en consomment le plus dans toute l’Asie. Très riche en protéines complètes qui contiennent tous les acides aminés essentiels, c’est à dire ceux que notre corps ne peut fabriquer lui-même et que nous devons apporter par notre alimentation.
     

  • Tempe → C’est le steak de soja. Pâte fermentée dont la richesse en protéines est équivalente à celle d’un steak de boeuf à l’inverse que le steak de soja ne contient pas les acides gras saturés de la viande qui sont responsables des maladies cardiovasculaires en partie.

    Également riche en vitamine B12 dont la polémique est encore grande concernant l’alimentation végétarienne.
     

  • Shoyu → C’est la sauce de soja. Evitez d’ajouter du sel dans un plat ou vous avez déjà mit du Shoyu parce qu’il est déjà bien salé.
     

  • Miso → La plupart des Okinawaiens commencent leur journée avec une soupe au miso. Le miso est riche en vitamine B12, il est riche en antioxydant, prévient le cancer et principalement celui de l’estomac.
     

  • Huile de soja → Vous pouvez l’utiliser pour cuire vos légumes. Riche en vitamine E (antioxydant) et sa richesse en acides gras essentiels, idéal en cas de cholestérol. Enfin, elle est riche en lécithine, il faut éviter de la faire frire.

Tous ces produits à base de soja permet de s’implanter facilement dans notre alimentation. 40% du soja en général est constitué de protéines, soit plus que les viandes et les légumineuses.

 

38% de glucides, 5% de fibres et contient également les vitamines A, E, D et les vitamines du groupe B. Le soja nous apporte également du magnésium, phosphore, zinc, calcium.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

ARTICLES POPULAIRES

Addiction au sucre : causes, symptômes et solutions naturelles

Rythme des repas : combien de repas par jour dans l'idéal ?

Pourquoi manger équilibré nous rend malade ?

Lait et produits laitiers : dangers pour la santé

Spiruline : bienfaits d'un super-aliment. Comment la consommer ?

BESOIN DE COMPLEMENT ALIMENTAIRE ?

Eventail complet de vitamines

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en vitamines 

Détoxification simplifiée

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Elimination 
    des toxines  

Eventail complet de minéraux

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en sels minéraux

Le remontant parfait

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmenter votre énergie

Protection des organes vitaux

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche oméga essentiels

Calcium biodisponibles

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Absorption du calcium 

Energie au niveau cellulaire

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Stimule métabolisme

Puissant mélange d'antioxydant

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmente l'immunité

3. Eviter les viandes et les laitages.

" Qu’y a-t-il de plus repoussant que de se nourrir

continuellement de chair de cadavre ? ”

 

Voltaire

 

Depuis toujours, les viandes de boeuf ou de cheval n’ont jamais vraiment fait parti de l’alimentation japonaise. Faire cuire très longtemps la viande permet de la rendre moins grasse et d’en extraire toutes les graisses.

 

On a parfois cette idée reçue en Occident comme quoi la viande est notre principale source de protéines complètes alors que les poissons et le soja nous en apportent également. La viande également du fer, du zinc ou encore de la vitamine B12 indispensable à l’organisme.

 

Tous ces éléments peuvent se retrouver dans d’autres aliments de notre alimentation. Cependant, ce que l’on oublie à chaque fois, c’est que les viandes apportent également de nombreuses substances néfastes comme des purines qui se dégradent en acide urique.

 

L’acide urique est ensuite filtré par les reins ce qui leur demande beaucoup d’efforts et peuvent se traduire par des calculs rénaux ou encore la goutte.

 

Les viandes contiennent également des graisses saturées qui ne sont pas métabolisées par l’organisme, c’est pourquoi en excès elles sont responsables des maladies cardiovasculaires.

 

Par exemple, 30 grammes d’algues de nori contiennent 11 grammes de protéines tout comme un steak de 100 grammes mais alors que l’algue apporte minéraux et vitamines en plus, le steak apportera des graisses saturées.

 

Les poissons et les fruits de mer sont riche en calcium, vitamine B12 et en fer, c’est pourquoi on peut parfaitement se passer de viandes et de produits laitiers. Les habitants d’Okinawa ne consomment presque pas de viande et de produits laitiers et n’ont pourtant aucun problème osseux ou la moindre carence protéique ou calcique.

 

De nombreuses maladies sont liées à la consommation de lait : rhumes, bronchites, eczéma, maladies auto-immunes. Le lait est loin d’être le seul élément à contenir du calcium, en effet, les légumes ont le meilleur calcium qui existe, c’est à dire sous forme organique.

 

De plus, il est important de savoir que le calcium est utile uniquement si nous avons suffisamment de vitamine D qui permet de fixer ce calcium. Les ennemis du calcium sont les sodas, le café, l'alcool, l’excès de protéines animales, le sel. Ces éléments comme les excitants augmentent les besoins en calcium par l’organisme.

4. Privilégier les poissons gras et les fruits de la mer.

A Okinawa, lorsque les protéines ne sont pas apportés par le soja, elles sont apportées par les poissons. Les japonais en consomment 3 fois par semaine en moyenne mais les habitants d’Okinawa peuvent doubler cette consommant pouvant atteindre 250 grammes par jour.

 

Alors qu’au Japon, on mange 70 kg de produits de la mer par an, en France on en consomme 25 kg. Lorsqu’il s’agit de produits de la mer, on parle des crevettes, crabes, oeufs de poissons, algues et de manière générale mollusques et crustacés.

 

Mais il est fondamental de retenir que les poissons gras sont riche en oméga-3, un acide gras essentiel que le corps ne peut pas fabriquer et qu’il est nécessaire d’apporter par l’alimentation. Rien que les lipides de notre cerveau sont constitués à hauteur de 40% du seul oméga-3.

 

Essentiel pour notre mémoire, contre la dégénérescence des cellules cérébrales et contre la dépression, les oméga-3 interviennent dans la prévention des :

  • maladies psychotiques,

  • maladies dermatologiques,

  • maladies ostéo-articulaires,

  • cancers,

  • atteintes du foie,

  • problèmes hormonaux,

  • alcoolisme.

 

Les oméga-3 permettent également de s’opposer à l’inflammation, fluidifier le sang, assouplissent le sang, réguler la tension, diminuer le taux de triglycérides ou encore réguler le rythme cardiaque.

5. Consommer 75% de végétaux.

“Une prune par jour et vous vivrez jusqu’à 100 ans.”

 

Proverbe japonais

 

Les fruits et les légumes jouent un rôle capital dans le maintien de la santé et représentent une bonne partie de l’alimentation des habitants d’Okinawa. Les fruits et les légumes sont très riche en eau organique (80% à 96%) contenant minéraux, vitamines mais également des fibres pour nettoyer notre véhicule de transport dans cette vie, notre corps.

 

Les fruits et légumes sont peu caloriques et ne vous feront pas grossir. Les fruits et les légumes sont pratiquement nos seuls aliments à apporter des antioxydants qui nous protège des radicaux libres, des molécules responsable de vieillissement de l'organisme en s’attaquant directement au coeur des cellules.

 

La plupart du temps, les habitants d’Okinawa inclut dans leur repas : soupes, légumes, algues, poissons, riz, fruits et produits dérivés du soja. A la fois peu calorique et rassassiants, ces aliments apportent tous ce dont l’organisme a besoin : énergie et micronutriments pour l’entretien de l’organisme.

 

Les légumes sont cuisinés dans un bouillon chaud, les herbes et les aromates sont également très présent dans l’alimentation des habitants d’Okinawa. Les antioxydants présent dans les fruits et légumes permettent d’atteindre la longévité, prévenir la maladie et de rester en bonne santé.

 

Les 20 aliments les plus riches en antioxydants sont :

  • pruneau,

  • raisin sec,

  • myrtille,

  • mûre,

  • ail,

  • chou frisé,

  • fraise,

  • framboise,

  • épinard,

  • chou de Bruxelles,

  • prune,

  • brocolis,

  • betterave,

  • orange,

  • raisin noir,

  • poivron rouge,

  • cerise,

  • kiwi,

  • pamplemousse,

  • oignon.

6. Oublier les produits transformés à haute densité calorique.

Les produits transformés sont tous les aliments dénaturés et qui apportent uniquement de l’énergie à notre corps mais aucun micronutriment. Ils contiennent notamment des additifs alimentaires qu'il est fortement recommandés d'éviter. 

 

C’est pourquoi d’ailleurs, en se nourrissant d’aliments transformés, on aura toujours envie d’en manger plus parce que notre corps n’aura pas son capital de micronutriment nécessaire pour fonctionner de manière idéale.

 

Il entraîne dans ce cas là, une sensation de faim permanente pour apporter toujours plus d’aliments, ce qui se traduit à terme par de la boulimie et une prise de poids.

 

Les aliments transformés ont fait leur apparition dans le monde oriental et c’est à ce moment là que les maladies de civilisation que l’on connaît en occident sont apparus également en Asie.

 

À Okinawa, les produits à haute densité calorique sont très peu présent voir exclu complètement par certains habitants. A la place des sucreries, on privilégie fruits, compotes ou produits à base de soja.

7. Consommer des aliments riche en probiotiques.

L’état général de notre santé est déterminé par l’état de santé de notre intestin et en particulier de notre flore intestinale. En effet, l’intestin est le premier organe qui constitue notre immunité.

 

Notre flore intestinale abrite plus de 600 espèces de bactéries qui assurent notre résistance face aux bactéries pathogènes et permet la synthèse de nombreux éléments par transmutations biologiques. L’alimentation sur l’île d’Okinawa est riche en prébiotiques et probiotiques, des éléments fondamentaux dans le renouvellement de notre flore intestinale.

 

Les prébiotiques sont présent par exemple dans :

  • Ail,

  • Oignon,

  • Artichauts,

  • Banane,

  • Miel

 

Les probiotiques sont présent par exemple dans le miso ou encore les laits fermentés. C’est pourquoi, les seuls produits laitiers tolérés dans l’alimentation de l’île sont les yaourts mais en aucun cas tous les jours.

 

Une flore intestinale affaiblie est responsable en autre de crampes, ballonnements, spasmes, diarrhée, constipation. Les 100 000 milliards de bactéries que ce soit les bifidobactéries et les lactobacilles jouent de nombreux rôles dans notre organisme.

 

Les probiotiques sont reconnus par les spécialistes pour être important dans :

  • prévention des diarrhées,

  • amélioration du syndrome de côlon irritable,

  • prévention de la constipation,

  • réduction de l’intolérance au lactose,

  • renforcement du système immunitaire,

  • réduction du risque d’infection chez les grands prématurés,

  • amélioration de l’état de la peau en cas d’eczéma,

  • réduction du cholestérol,

  • amélioration de la valeur nutritive des aliments,

  • prévention des infection uro génitales,

  • prévention de l’ostéoporose.

 

Au Japon on considère que tout se joue avant l’âge de 5 ans parce qu’avant cet âge, l’enfant développe sa flore intestinale. En fonction de son alimentation, l’état de sa flore intestinale variera en fonction de la qualité des aliments.

En conclusion, on a vu les principaux éléments qui constituent le régime alimentaires de l’île d’Okinawa.

 

En plus de ceux vu précédemment, on peut citer les éléments suivants également :

  • Réduire ou supprimer la consommation de sel.

  • Consommer une petite quantité de produits sucrés.

  • Manger tranquillement, à heure régulière et rester sur votre faim en sortant de table.

  • Remplacer les plats préparés par du “fait maison”.

  • Privilégiez les produits de saison et de votre environnement local.

  • Réduire la consommation de d’alcool.

 

Avec une telle alimentation, vous mettrez toutes les chances de votre côté de rester en bonne santé d’un point de vue alimentaire.

 

Evidemment, la santé ne se résume pas qu’à l’alimentation mais comme le dit le vieux dicton : “l’homme creuse sa tombe avec ses dents”.

 

L’activité physique, la foi, la spiritualité, le contact social et l’amour de la famille et l’activité intellectuelle sont d’autres éléments fondamentaux qui expliquent les statistiques du record de centenaires recensés sur l’île d’Okinawa.

Et vous, avez-vous déjà essayé d'adopter le régime d'Okinawa ? 

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS