Relations toxiques : 6 types de personnes à fuir

Nous sommes la somme de nos relations. C’est pourquoi, il est fondamental de s’entourer des bonnes personnes qui :

  • Nous tirent vers le haut

  • Augmente notre niveau d’énergie

  • Nous redonnent confiance en nous

  • Nous encourage et nous soutiennent peu importe les situations


Mais avant de s’entourer des bonnes personnes, il faut la plupart du temps commencer par sélectionner nos relations actuelles en évitant les personnes toxiques présentes dans notre entourage plus ou moins proche. Je sais que c’est facile à dire mais compliqué à mettre en oeuvre.

 

Parfois nous avons des hommes et des femmes au quotidien qui nous entourent sans que nous le voulions vraiment, qui se sont imposés à nous :

  • Des personnes avec qui vous travaillez

  • Des clients avec qui vous devez faire affaire

  • Des personnes de votre vie privée (famille, amis, …)

 

Il est important d’apprendre à contrôler ce type de relation en limitant la qualité et le temps d’interaction avec ces personnes qui peuvent littéralement vous "vider" de votre énergie. N’oubliez jamais ceci, nous sommes la moyenne des principales personnes que l’on côtoie le plus souvent et avec qui on reste le plus souvent.

 

Vos rêves, vos idées, votre degré de motivation et d’ambition dans la vie de tous les jours, vos valeurs, votre état d’esprit, votre vitalité dépendent directement de vos relations. C’est parfois inconsciemment chez la majorité d’entre nous mais avec le temps on se rend compte de la nocivité d’une relation toxique et à quel point il faut l’éliminer pour pouvoir avancer.

 

Nos relations nous influence en permanence consciemment ou inconsciemment de leur :

  • Valeurs,

  • Visions,

  • Etat d’esprit,

  • Idées reçues

  • Peurs, craintes et doutes

  • Façon de voir les choses

  • Joie, paix et amour

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

1. Les personnes "juges".

Les "juges" sont des personnes qui jugent tout et tout le monde en permanence. Les "juges" ont un avis sur tout. Ils ne cherchent pas à chercher le bon ou le beau chez les autres et les évènements de la vie mais ont une facilité hallucinante pour critiquer gratuitement et de manière injustifié tout et tout le monde.

 

On retrouve des "juges" partout, dans toutes les parties et strates de la société. Je ne parle pas évidemment des juges que l’on trouve dans les tribunaux. Les "juges" sont dangereux parce qu’ils imposent leurs conclusions, ils ont leur versions des faits et ne les remettent jamais en question, ils imposent leur façon de voir les choses.

 

Vous n’avez pas envie de vous entourer de ce type de personne parce qu’à chaque fois que vous essayerez de parler avec des "juges", il y a qu’une seule conclusion à la fin : c’est la leur. Les "juges" ne savent pas écouter et ne savent pas vraiment communiquer parce que la communication doit toujours aller dans leur sens.

 

Evitez ce type de personne et surtout ne leur demandez pas de conseil. Lorsque vous allez leur demander conseil, il faudra que ça tourne comme ils l’ont décidé sinon vous serez critiqué et jugé. Avez-vous des personnes "juges" dans votre cercles de relations ?

2. Les personnes "jalouses".

Avez-vous des "jaloux" dans votre environnement ? Lorsque vous choisissez un minimum votre vie en vivant votre droit d’être libre, vous allez prendre des décisions, faire des actes à la hauteur de vos aspirations profondes.

 

Ceci implique de changer son système de valeur et faire grandir la personne qui est à l’intérieur de nous par un apprentissage continu et progressif. Ces changements de vies vont demander assurance et prise de position parce que plus vous aurez envie de choisir votre vie et plus vous prendrez de la place, vous montrerai de l’importance et vous vous mettrez de l’avant.

 

Plus vous assumerez vos positions et vos valeurs, plus vous créez des oppositions, c’est inévitable. Et les "jaloux" seront les premières personnes à vous pointer du doigt parce qu’ils se sentent opposés ou décalés par rapport à vous.

 

En vous pointant du doigt, les "jaloux" auront tendance à vous demander des explications et vous justifier en permanence. Avoir des "jaloux" dans son environnement est le meilleur moyen de faire de son environnement un endroit toxique et irrespirable.

 

Par exemple, dans un couple s’il y a une personne qui cherche à monter en énergie, à se grandir en entreprenant quelque chose pour réussir à une autre échelle, il y a possibilité que le conjoint ou conjointe soit un petit jaloux parce que le temps consacré au nouveau projet empiète sur le temps accordé à la relation.

 

En plus de cela, le conjoint ou conjointe peut faire en sorte de saboter l’idée et le projet de sa moitié pour la maintenir à son niveau d’énergie pour ne pas ressentir un trop gros décalage et se retrouver seul.

 

La jalousie n’a rien de bon peu importe la relation, c'est un poison. Les personnes qui estiment que la jalousie est une preuve d’amour ont clairement un manque de confiance en eux et leur plus grande peur est de se retrouver seul. La jalousie est une privation de liberté d'un côté comme de l'autre. 

 

Ne gardez pas dans votre cercle de relations, une personne jalouse de vous, de vos valeurs, de vos projets, votre vie actuelle.

 

Avoir un "jaloux" dans son environnement, c’est accepter les oppositions en permanence, les parasites récurrents, les changements de cap dans votre vie en vous démontant votre projet et votre idéal de vie, on ne peut pas avancer sereinement et de manière optimale avec des "jaloux".

3. Les personnes "contrôleurs".

  • Dans la vie professionnelle, un contrôleur dans une équipe de travail fait un véritable carnage, c'est un cauchemar.

  • Dans la vie privée, un contrôleur est source de déséquilibre et on est étouffé très rapidement lorsqu’on est entouré d’un contrôleur.

 

Un "contrôleur" est une personne qui vérifie tout ce que l’on fait. Il sait absolument tout faire. Le "contrôleur" sait faire mieux que n’importe qui. Le "contrôleur" est le type de personne qui va faire les choses à votre place parce qu’il estime que vous en êtes incapable et incompétent pour le faire.

 

Un "contrôleur" n’est pas quelqu’un qui fait avancer les autres et au contraire, il rabaisse les autres parfois de manière inconsciente tellement c’est une habitude.

 

Le "contrôleur" ne rabaisse pas les autres pour se mettre en valeur mais parce qu’il a le sentiment d’avoir la vérité. L’intérieur d’une personne "contrôleur" est gentil mais qui va mettre un bazar énorme à l’extérieur que se soit le couple, la famille, l’équipe professionnelle ou les loisirs.

 

Le "contrôleur" se sent investi de la vérité. Peu importe ce que vous dites, c’est le "contrôleur" qui aura la vérité alors qu’en réalité, c’est sa vérité. Nul n’est censé imposé sa vérité aux autres. A chacun de créer et peaufiner sa vérité.

 

Voilà pourquoi il est important de ne pas avoir de "contrôleur" dans sa vie. Qu’est ce qui se passe lorsque l’on côtoie ou vit avec un "contrôleur" ? Il va tôt ou tard vous renvoyer une image négative de vous-même.

 

Une mauvaise image de vous-même implique une perte de confiance et ainsi vous allez sans doute vous sentir obligé de vous auto-saboter pour pouvoir lui plaire. Vous finissez par jouer un personnage avec le "contrôleur" pour le caresser dans le sens du poil afin éviter le conflit.

 

Il se peut que l’on devienne soi-même un "contrôleur" dans les moments de stress. Le stress est le résultat d’une sur-activité du cerveau gauche, où siège la pensée logique et rationnelle. Le stress fait remonter les peurs et les doutes sur tout ce qui nous concerne et nous pousse ainsi à prendre le contrôle de tout.

 

En période de stress, on a tendance à dire “Laisse, je m’en occupe” dans le sens où on dit clairement à la personne “Tu es bon à rien”. Mais ce n'est pas permanent donc les gens toléreront.

4. Les personnes "arrogantes".

Il ne faut avant tout ne pas confondre arrogance et confiance. Une personne qui a confiance en elle est bien intentionnée et n’a pas pour objectif de vous descendre comme un lapin.

 

Au contraire, une personne arrogante se croit au dessus des autres et cherche à rabaisser tout le monde autour d’elle pour se donner de la valeur en se nourrissant d’avoir mit plus bas que terre les autres.

 

Une personne de confiance apporte de l’énergie, qui partage ses valeurs, qui accepte les critiques et cherche à tirer les autres vers le haut.

 

Ne cédez pas aux personnes qui vous pointent du doigt lorsque vous choisissez votre direction, vos valeurs, votre attitude pour atteindre un idéal. Si les gens ne vous aime pas tel que vous êtes ou tel que vous avez décidez d’être, c’est qu’elle n’en valent pas la peine et qu’elles cherchent plus à se protéger de l'énergie que vous dégagez plutôt que vous soutenir à vous faire avancer.

 

Protégez vous de ces personnes en faisant preuve de conviction dans vos choix et vos valeurs. “Tu ne m’aimes pas ? Très bien ! Moi non plus. Bonne journée !” N’ayez pas peur d’adopter cette attitude sinon vous allez vivre en fonction du désir des autres et tel qu'ils l'ont décidé pour vous. Votre vie vous appartient. 

 

Une personne "arrogante" est une personne qui va chercher en permanence à vous humilier. Pourquoi ? Parce qu’elle a besoin de se donner de la valeur, donner de la légitimité à son existence. C’est pourquoi, une personne arrogante manque cruellement de confiance en elle contrairement à l’image qu’elle dégage.

 

"L’arrogant" est la personne qui va chercher les failles chez les autres pour les rabaisser et se donner de l’estime au lieu de travailler sa confiance intérieure en développant une compétence, créer un projet ou entreprendre une transformation de sa personne. "L’arrogant" est le type de personne qui s’élève dans le malheur des autres.

5. Les personnes "victimes".

Les "victimes" sont des personnes qui nous renvoient une mauvaise image de nous-même parce qu’elles peuvent nous pointer du doigt parce qu’elles estiment que l’on est la source de leur douleur.

 

Si c’est un cas exceptionnel, vous ne vous sentirez pas affecté ou du moins pas longtemps mais si c’est de manière répété et quotidienne, vous allez vous sentir mal. Lorsqu’on nous tape sur les doigts, la première fois on ne ressent pas la douleur. En permanence, la douleur apparaît et s’intensifie progressivement. La "victime" agit de la même façon.

 

La "victime" est également la personne qui va vous faire culpabiliser. Si vous êtes bien avec vous-même et que vous êtes en permanence avec une "victime" qui se plaint sans arrêt de tout et tout le monde, vous allez vous sentir mal d’être bien à côté d’elle. Culpabilité garantie.

 

Une "victime" se plaint en permanence de tout et tout le monde parce qu’elle se trouve des excuses tout le temps. Ce n’est jamais de sa faute. Lorsque vous essayez de mettre de la clarté dans l’esprit d’une "victime", vous allez avoir à faire aux mêmes réponses : “j’y suis pour rien“ ou “c’est pas ma faute”.

 

C’est toujours la faute de quelqu’un d’autre ou de quelque chose. “Je ne peux pas aller à la salle de sport parce que je n’ai pas le temps” ; “Je ne trouve pas de travail parce que le chômage est trop élevé”. La "victime" va trouver en permanence des excuses pour justifier sa vie, ses choix, ses attitudes. Les "victimes" sont les personnes qui n’osent assumer aucune responsabilité.

6. Les personnes "négatives".

Les personnes "négatives" voient tout et tout le monde du mauvais côté. Je ne parle pas des coups de pompe que nous avons tous qui fait que l’on a l’esprit qui se focalise sur le négatif. Les coups de pompe sont des baisses d’énergie dont la solution réside à 95%, soit dans l’activité physique, soit la relaxation ou quelques minutes de récupération, de repos.

 

Les personnes "négatives" sont les personnes qui ont toujours un problème avec tout et tout le monde. Même quand on présente la solution devant le nez, le "négatif" va se débrouiller pour inventer un problème et le rendre vivant.

 

Les négatifs ont des phrases du style “faut arrêter de rêver, revient à la réalité”, “je suis réaliste, je vois les choses en face”. Les personnes négatives sont les personnes qui vont vous sortir tous les pires scénarios qui puissent exister dans telle et telle situation et vous plombez vos ambitions et vos aspirations.

 

Ce sont des personnes qui ont perdu goût à l’aventure et ne s’autorisent plus aucune surprise. Les personnes "négatives" sont les personnes qui vont vous décourager continuellement. Si vous êtes obligé de fréquenter une personne "négative", je vous conseille de réduire la fréquence que vous voyez ces personnes et la quantité de temps passé avec.

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS