Comment soigner la cause de l'anémie ?

L’anémie correspond à une carence de globule rouge ou d’hémoglobine dans le sang. Une carence entraîne une perturbation du transport d’oxygène. Les globules rouges sont les cellules sanguines qui assurent la circulation d’oxygène et l’hémoglobine est une protéine riche en fer qui est le principal constituant des globules rouges. Il y a plusieurs causes qui peuvent être à l’origine d’une anémie.

 

Dans l’inconscient collectif, l’anémie correspond à une carence en fer et donc la solution réside dans la prise d’un complément alimentaire riche en fer. Dans certains cas, cela peut être utile parce que le fer participe à l’élaboration des globules rouges. Mais les compléments alimentaires pharmaceutiques sont très peu métabolisés par l'organisme.

 

Il peut y avoir plusieurs causes à une anémie comme le défaut d’absorption et non le défaut d’apport de fer parce qu’avant de prendre des complément alimentaires, on devrait se poser la question s’il y a suffisamment de fer dans le régime alimentaire et si oui, pourquoi n’est-il pas absorbé.

  • Il y a très peu de régimes alimentaires pauvres en fer, le problème la plupart du temps vient de l’assimilation de du fer.

  • Il y a aussi les pertes de sang parce que la plupart du temps, notre système digestif est enflammé parce que les parois des intestins sont ulcérées, on a des recto-colites hémorragiques parce que les intestins sont brûlés par l’acidité globale de l’organisme.

  • Il y a également le dysfonctionnement de la rate qui amène à une trop grande destruction des globules rouges. Une hyperactivité de la rate est lié à l’inflammation généralisée de l’organisme.

 

 

I. Une explication physiologique.

 

Il y a des micro-organismes dans nos intestins qui se développent parfois de manière abondantes dont en particulier une catégorie que l’on appelle les candida albicans. Les candida albican sont des levures qui se transforment en champignons. Les candida albicans sont très consommateurs de fer, un peu comme des confiseries que l’on donnerait à un enfant, ils se nourrissent énormément de fer pour faire fonctionner leur métabolisme au maximum.

 

Les personnes qui présentent un sur-développement de ces micro-organismes sont généralement épuisés et fatigués. La carence en fer est lié à un état de fatigue générale.

 

Plus on est fatigué, plus on a un défaut de balayage intestinale, plus on a un problème de production d’enzyme qui complique la digestion, plus on accumule des déchets dans nos intestins, plus on a une prolifération de micro organisme qui sont là pour consommer les déchets que l’on accumule et parmi eux, il y a les candida albicans qui consomment tout le fer de notre organisme à la place de nos cellules.

 

Lorsque les micro organismes sont présent en quantité incontrôlée dans notre organisme, ils mangent à notre place et consomment les nutriments dont nos cellules ont besoin. Avant que le fer passe dans le sang, c’est à dire dans le milieu interne, il est consommé préalablement par les candida albicans avant qu’ils ne pénètrent la muqueuse intestinale.

 

a) Les compléments alimentaires.

 

Si vous prenez des compléments alimentaires riche en fer, il y a une candidose qui peut apparaître. Tout d’abord, il faut prendre une grande quantité de compléments alimentaires pour pouvoir en absorber une petite quantité mais ce n’est pas une solution que je vous conseille parce qu’elle ne résout le problème qu’à court terme.

 

Il est possible que vous devenez dépendant de ces compléments si vous ne résolvez pas la cause en amont. Si vous arrêtez de les consommer, les carences peuvent réapparaître à plus ou moins long terme. Pourquoi ? Parce que la cause qui a entraîné la carence est toujours présente.

 

b) La cause profonde de la malabsorption nutritionnelle.   

 

On sait que notre corps est parfaitement conçu parce que la nature a tout prévu dans les moindres détails. Lorsque nous consommons des produits toxiques pour notre santé comme par exemple :

  • le gluten des céréales,

  • la caséine des produits laitiers,

  • les additifs alimentaires des produits transformés,

  • les pesticides des fruits et légumes de l’agriculture classique

  • les protéines complexes en général

et bien d’autres éléments présent dans notre environnement, il y a un mécanisme d’auto-défense que nous corps met en place pour se protéger de ces poisons.

 

Lors de la consommation de produits toxiques, notre intestin grêle va réduire la longueur de ces villosités intestinales qui sont des poils situés sur les parois de l’intestin qui permettent l’absorption. Plus les villosités intestinales sont longues, , c'est à dire plus les poils sont longs, plus la surface d’absorption est importante pour assimiler les nutriments de nos aliments.

 

Une alimentation inadaptée à l’organisme humain entraîne un raccourcissement des villosités intestinales pour laisser les produits toxiques continuer leur route et se diriger directement vers la porte de la sortie. Le corps est intelligent et il va faire cela automatiquement. C’est parfait, on arrête d’absorber des produits toxiques. Le problème, vous l’avez compris est que si nous n'absorbons plus les produits toxiques, nous n’absorbons plus rien de manière générale. 

 

Il ne faut pas avoir peur de ces propos parce que nous savons que la nature a bien les choses. Lorsque nous arrêtons de consommer des produits toxiques et en revenant à une alimentation saine et un mode de vie adapté à notre physiologie, notre corps va détecter l’absence de produits perturbateurs et les villosités intestinales vont se régénérer et permettre de rétablir l’absorption.

 

S’il y a une carence en fer, c’est possible qu’il y a d’autre carence parce que les micronutriments de manière générale ne sont pas absorbés.

 

II. Une alimentation riche en fer et adaptée.

 

Vous l’avez compris l’idée n’est pas de massifier les apports en fer mais de corriger le milieu intestinal pour favoriser l’absorption.

 

Revenir à une alimentation naturelle non transformée auquelle notre corps est programmé génétiquement et que le corps reconnaît parfaitement en évitant un maximum les produits destructeurs du système digestif.

 

C’est pourquoi cette alimentation est composé majoritairement de végétaux crus comme les fruits, les légumes, les noix, les graines, les algues, les champignons si possible biologique pour éviter les résidus de produits chimiques que notre corps ne reconnaît pas mais aussi des produits animaux en petite quantité et de bonne qualité comme la viande, les poissons, les oeufs, etc… Plus les aliments sont naturels c’est à dire moins ils sont transformés, plus il y apporteront des micronutriments.

 

Vous avez également les différentes alternatives aux produits céréaliers traditionnels à base de blé que vous pouvez retrouver dans l'article consacré aux céréales et le danger du gluten dans la liste d'article situé en bas de cet article. Il y a également les produits laitiers qu'il est possible de remplacer pour éviter les substances toxiques qu'ils peuvent contenir en allant sur l'article consacré aux produits laitiers. 

 

Laitue → La laitue est précieuse pour le corps humain. Elle renferme de grandes quantités de fer et de magnésium. Personnellement, je vous conseille d’en consommer tous les jours jusqu’à ce que vous n’ayez plus de carence. En entrée de chacun de vos repas, c’est l’un des meilleurs apports en fer que vous pouvez prendre.

 

Persil → Très chargé en chlorophylle. Or la chlorophylle qui donne cette couleur verte aux verdures et aux plantes particulièrement agit comme un antiseptique au niveau des muqueuses de l’organisme : buccale, nasale, bronchique, intestinale, anale, etc… La chlorophylle va nettoyer en apportant de l’oxygène en grande quantité et assainir tout le système dans son ensemble.

 

Le persil est particulièrement actif sur la sphère rénale ce qui va permettre de favoriser l’élimination des déchets. Il est également très riche en micronutriments comme le fer, le folate qui est la vitamine B9, la vitamine C qui est nécessaire pour l’absorption du fer. Le persil également de réguler les populations bactériennes.

 

Petit avertissement au sujet du persil, c’est un fluidifiant sanguin. Ce qui veut dire qu’il ne faudrait pas le consommer pour les femmes avant les menstruations et pour les personnes qui ont le sang trop fluide. Dans ce cas, je vous conseille de vous orienter vers une autre verdure : laitue, épinard, mâche, amarante, branche de céleri, etc…

 

Betterave → La betterave est chargé en fer, chargé en acide folique qui est la vitamine B9 également. La betterave va participer au nettoyage du foie, améliorer le fonctionnement digestif en apportant de la bétaïne HCL, favoriser la digestion en apportant des enzymes, diminuer la prolifération de micro-organismes.

 

Spiruline → Très riche en fer et en vitamine C, chargé en protéine c’est pourquoi je vous conseille de ne pas en abuser. La spiruline apporte un effet stimulant. La spiruline est un super-aliment qui est extrêmement riche en micronutriments de manière générale.

 

Pissenlit → Le pissenlit permet de lutter contre l’acidité et pour aider à normaliser l’alcalinité du système. Il est excessivement riche en potassium, calcium, sodium, c’est aussi notre nourriture la plus riche en magnésium et fer.

 

Je vous conseille de prendre les aliments précédents en petite quantité au début pour habituer vos intestins et éviter de les faire cuire pour rendre inorganique les minéraux et les oligo-éléments. Si les micronutriments sont inorganiques, ils ne seront assimilé qu'en minorité par le corps. 

 

b) Le fer inorganique.

 

Dans les viandes rouges, il y a du fer certes mais selon comment on faire cuire la viande, le fer devient inorganique. Le fer appartient à la catégorie des minéraux et les minéraux sont des micronutriments que l’on trouve dans les aliments vivants la plupart du temps. Le simple fait de cuire les aliments détruit les micronutriments, c’est pourquoi lorsque vous faites cuire un morceau de viande, le fer contenu devient inorganique grande partie. 

 

Si le fer est inorganique, notre corps ne le reconnait pas en tant que tel et ne pourra pas être assimilé ou du moins pas en majorité. La majorité sera considéré comme un déchet par l’organisme ce qui l’obligera à l’éliminer.

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Google +
Please reload

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !
DERNIERS ARTICLES
Please reload

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal
Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?
 
Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel. 
 
Intéressé ? C'est par là

Articles similaires : 

Please reload