L'intuition et le mental : ce juste équilibre à trouver.

Il existe deux voix à l'intérieur de nous : notre intuition et notre mental. L'intuition n'est pas quelque chose que vous pensez mais que vous ressentez, que vous “savez”. Nous avons tous cette intuition au fond de nous.

 

Vous avez sans doute déjà eu le sentiment que vous  savez quelque chose, vous ne savez pas pourquoi mais vous le savez :

  • “Je sais que je dois rencontrer cette personne”,

  • “Je sais que je dois aller là-bas,”

  • “Être ici”.

En général, il n'y a pas de mots pour expliquer cette intuition, cette urgence à accomplir un acte qui vient de votre fort intérieur. C'est ce que l'on appelle l’intuition. La domination de notre mental sur le sens de la réalité ferme la porte d'accès à notre intuition.

 

En écoutant notre intuition, le mental n'est plus le maître, il ne contrôle plus. Mais par contre il va chercher à se battre pour garder sa prédominance sur notre intuition. Avez-vous déjà eu l'intuition ou le besoin vital de faire quelque chose alors qu'une petite voix dans votre tête suggérait le contraire ?

 

  • “Tu ne peux pas faire ça”,

  • “Que va penser ta famille, et les voisins et les collègues du bureau”,

  • “C'est irresponsable”,

  • “Tu as des engagements, des devoirs, que fais-tu de ta carrière ?”,

  • “Tu vas laisser tomber les autres et toi même aussi”,

  • “Tu ne vas pas tout balancer sur un coup de tête, ce n'est pas logique”.

 

Ah la logique ! La raison ! Si on prend les définitions du dictionnaire, la raison est “l'aptitude à penser avec logique, rationalité et analyse” ; “état mental normal”. Le mental, le mental et encore le mental.

La domination du mental dans notre vie implique que tout est défini à partir de sa perspective. Avoir un “bon jugement” ou du “bon sens” ne relève uniquement de la définition du mental. Qu'est-ce qu'il se passe lorsque le mental ne connaît qu'une petite partie de ce qu'il y a à savoir ?  

 

Vous adhérez au “bon jugement” et au “bon sens” de la personne qui pense tout savoir et vous calquez votre vie dessus sans vous poser des questions. Cela serait de la folie parce que vous vivrez à travers le regard des autres.

 

Vous le faites parce que la majorité du monde autour de vous le fait, cela vous rassure et vous réconforte. Mais malheureusement c’est ce que fait la plus grande partie de l'humanité tous les jours. L'illusion du mental est le point de repère selon lequel chaque chose et chaque personne sont filtrés et jugés.

 

Si vous parlez de choses que le mental de la personne en face de vous n'est pas capable de comprendre, vous êtes par définition fou ou mentalement perturbé pour cette personne. Et c'est exactement à ce moment-là que vous devez être fier de vous parce que vous pensez par vous-même et vous suivez votre intuition.

 

Quand les autres disent de vous que vous êtes fous, c'est que vous êtes sur le bon chemin. Toutes les plus grandes personnes qui ont réussi dans ce monde ont été jugées, critiquées et considérées comme folles avant d’atteindre leur niveau de liberté. Mais tant que les autres ne disent pas de vous que vous êtes fous, c'est que votre rêve ou votre intention n'est pas assez grande.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

MA LECTURE DU MOMENT !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

Des expériences ont été réalisées au Japon et les chercheurs ont montré comment le corps émet une lumière qui s'intensifie et retombe tout au long de la journée. 5 volontaires ont été placés devant les caméras torse nu et dans une totale obscurité pendant 20 minutes toutes les 3h.

 

Les chercheurs ont pu observer que la lueur du corps montait et retombait au fil de la journée. Le point le plus bas était atteint à 10h et le plus haut à 16h, la lueur diminuait progressivement par la suite. On pense que ces fluctuations dans les émissions d'énergies sont en relation avec l'horloge du corps.

 

Tout est énergie. Le mental est une énergie et il peut être fluide, c'est-à-dire avoir l'esprit ouvert ou au contraire il peut être lourd, c'est-à-dire avoir l'esprit fermée, en fonction de notre état d'être. Rien ne provoque plus cette densité d'énergie ou l'esprit est fermé que la peur ou les croyances trop rigides.

 

Un phénomène connu appelé “Brain Mapping” que l'on peut traduire littéralement par carte géographique du cerveau, implique que les croyances rigides se perpétuent dans notre vie puisque le cerveau filtre la réalité pour s'adapter à ces croyances.

 

En clair, notre système de croyance reflète notre perception de la réalité extérieure, notre psychologie influe sur notre monde extérieur. Notre mental est ce système de croyance à travers lequel on vit la réalité et notre intuition va chercher à casser ce système de croyance pour nous ouvrir l’esprit et nous ouvrir à de nouvelles possibilités.

 

Il n'est pas rare d'entendre des critiques, des injures, des jugements lorsqu'une croyance rigide est confrontée à une information qui contredit sa réalité : “tais-toi, je refuse d'entendre ça”. Ce genre de phrase indique une déstabilisation du mental qui est stressé, qui réagit émotionnellement par la peur parce que la croyance était rigide et se retrouve confronté à un point de vue.

 

Il y a deux possibilités de réagir face à cette contradiction stressante :

  • la rejeter et la considérer comme fausse sans chercher à comprendre,

  • changer les croyances et les suppositions à la lumière de nouvelles expériences et de nouvelles informations.

 

Si vous choisissez la deuxième option, ce sera un point positif pour vous parce que le changement permettra d'élargir votre champ de conscience et votre zone de connaissance.

 

Mais malheureusement la majorité essaye de protéger coûte que coûte leur système de croyance personnelle de toute contradiction pouvant les stresser et les déstabiliser. C'est pourtant le passage obligé pour grandir et évoluer. Et c'est particulièrement le cas lorsqu'il s'agit de croyants, d'universitaires, de scientifiques, de médecins, ...

 

Pour la majorité d'entre nous, entre choisir notre système de pensée gouverné par notre mental ou une plus grande compréhension de notre réalité, c'est le système de pensée que l'on privilégiera le plus souvent parce que c'est rassurant et que notre cerveau reptilien est toujours à la recherche du plaisir et cherche à fuir la douleur.

 

C'est son principe de fonctionnement que l’on appelle communément “l'instinct de survie”. Ce n'est pas le bon outil pour évoluer. Pour le mental en état de stress, le messager d'une information nouvelle doit être mis en doute, “adrien est un dingue” afin que l'information soit chassée et que notre système de pensée reste intacte.

 

Si on ne décrédibilise pas le message par une critique ou un jugement, l’information nouvelle maintiendra le conflit dans notre système de croyance, ce que le mental ne peut pas accepter. Très souvent on refuse les nouvelles informations ou les nouvelles convictions par peur de trouver des défauts à son propre système de croyance.

 

Enfermé dans le mental, nous ressentons très rarement, si jamais cela arrive, les sollicitations de notre intuition. Le mental parle plus fort que notre intuition et bien souvent c'est celui qui parle le plus fort que l'on entend le mieux. Le mental aime maintenir un bon niveau sonore, garder un certain volume autant que nécessaire afin que le “bavardage mental” incessant, souvent hors de propos et complètement absurde, noie la voix intérieure.

 

Tout a une perception et le mental est conscient que s'il permet à l'intuition de s'exprimer à l'intérieur de notre réalité, sa domination sera terminé. Ce n'est pas ce qu'il désire, sinon c'est la panique à bord dans notre tête, son travail est de fermer les canaux qui nous relie à  notre intuition pour nous protéger de tout changement et rester dans notre zone de confort pour être rassuré.

 

C'est dans le silence que notre intuition se fait entendre, pas avec des mots mais par la perception et le fait de “savoir”. Mais malheureusement à l'heure actuelle, on a peur du silence.

 

Dès qu'il y a le silence autour de nous, notre mental est stressé “qu’est ce qui se passe ? C’est pas normal ce silence”, c'est la panique dans notre tête, le mental cherche impérativement une source de distraction en particulier sonore pour pouvoir l'animer : sortie en ville, écouter de la musique, bruit des automobiles, … Combien d'entre nous à l'heure actuelle peut s'asseoir et écouter le silence ?

 

Partout le silence est brisé dans notre monde moderne, c'est pourquoi on vit de plus en plus comme des machines robotisées agissant sous l'emprise du mental et déconnecté de notre voix intérieure. Or il faut trouver le juste équilibre entre les deux.

L'intuition nous parle par le biais du cœur, c'est pourquoi il nous arrive de sentir une intuition au niveau de la poitrine. Je ne parle pas évidemment du cœur physique mais du cœur “spirituel” que l'on sent sous la poitrine.

 

C'est un vortex ou un chakra qui signifie “roue de lumière” permettant de relier le niveau physique à nos niveaux supérieurs de conscience. C'est pourquoi le cœur symbolise l'amour.

 

Quand vous ressentez beaucoup d'amour ou de compassion, vous ressentez quelque chose au niveau de la poitrine, c'est le chakra du cœur qui communique, nous ressentons cette sensation et donc notre intuition, c'est un ressenti. Quand quelqu'un a une décision à prendre, on lui dit souvent “écoute ton cœur ?”

 

Le chakra du cœur est le principal lien qui nous relie à un niveau de conscience supérieur et dépasse l'illusion de notre mental alors que notre tête est un système de croyance conditionné et englué dans toute sorte de lois, réglementation et principe qui l'empêche de jouir de sa liberté. C’est pourquoi, nous devrions penser moins et plus ressentir les choses au fond de nous.

 

À partir du moment où vous suivez votre intuition, c’est à dire la voie de la “connaissance” plutôt que votre mental craintif, vous serez ridiculisé et condamné par les fascistes psychologiques.

 

Contrairement à ce que l'on pense, ce ne sont pas des dictateurs mais bien souvent des parents, des “amis”, des collègues, des journalistes, les membres d'un public,  en réalité toute personne fait tout son possible pour vous mettre mal à l'aise face à votre différence.

 

Exactement de la même façon que des enfants même tout petit peuvent être cruel envers un autre enfant qui vont juger “différent”. Nous sommes conditionné par des normes externes dont nous sommes les seuls responsables qui constituent notre système de croyance du début à la fin de notre vie.

 

C'est comme ça que l'on peut s’égarer car non seulement on contribue jour après jour à notre propre cloisonnement et enfermement intérieur mais en plus, on défend férocement le système de pensée auquel on croit, contre toute personne qui oserait le remettre en question.

 

Lorsque l'on suit son intuition, on se comporte souvent de façon incompréhensible pour les autres qui vivent à travers le mental.  Ils vont rationaliser vos propos et votre comportement en disant que vous êtes “fous” ou même dangereux. En réalité, vous êtes juste différent et vous voyez les choses avec un point d'observation différent du leur. Si les autres vous traite de fou parce que vous êtes différent, dites vous qu’ils sont fous d’être tous semblable.

 

Souvent au début quand on cherche à suivre son intuition, le mental est souvent en résistance ou en conflit. Et vous allez le découvrir, s'engager à suivre son intuition va vous amener à réaliser de sérieux défis dans ce monde où le mental est dominant.

 

Dans ces moments-là, votre mental, votre tête crie à votre cœur : “Je te l'avais dit ! Regarde ce qui t'arrive quand tu ne m'écoutes pas !”. La plupart du temps, on renonce et on écoute le mental. L’expérience nouvelle sur laquelle notre intuition a essayé de nous guider est terminé et on recommence à zéro parce que la peur a été trop grande.

 

Mais si on résiste et que l'on continue à suivre en dépit des conséquences qui vont suivre alors vous allez commencé une transformation avant tout intérieure puis extérieur.

 

Le mental porte un jugement sur les événements uniquement en considérant la prochaine courbe du fleuve (de la source à la mer) alors que l'intuition a une vue d'ensemble du fleuve. Le mental a un point de vue local alors que l'intuition a un point de vue globale.

 

L'intuition, c'est lorsque les choses semblent aller mal un certain moment mais l'expérience était nécessaire et nous conduit vers un point plus positif un peu plus tard, un peu plus loin. C'est pourquoi par certains moments on peut être en colère ou se sentir frustré parce que le mental ne comprends pas quelque chose, il réagit sur l’instant au lieu d’agir et de garder le focus comme notre intuition.

 

Mais avec du recul sur le long terme on découvre que ce qui n'a pas fonctionné pour le mental était parfait et était un passage obligé pour nous apporter plus de bienfaits. Décrypter les signes et des messages que notre intuition et notre expérience de la vie nous envoie est un véritable défi.

 

Il nous faut agir et non laisser le mental diriger. Le meilleur moyen pour agir et d'être dans l'action du moment présent. Si vous vous ouvrez à votre intuition, le mental deviendra un allié et non un ennemi. Il reprendra sa place au service de l'expérience de notre intuition et ne régnera plus en maître dans nos vies.

 

On se moque de ce que nos croyances peuvent observer avec logique mais en suivant votre intuition, on tente de grands défis et l'expérience qui en découle offre de plus grandes perspectives. Quand on comprends ça, cela apporte l'harmonie entre notre intuition et notre mental.

 

Les deux ne font plus qu'un, le juste équilibre est trouvé et l'on peut, sans qu'il n'y ait d'interférence, suivre le chemin de l'intuition.

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS