Boulimie : causes, symptômes, conséquences et traitement naturel.

La boulimie est un véritable fléau dans notre pays puisqu'elle touche environ 2% de la population féminine et plus particulièrement les étudiantes. En effet, 220.000 femmes en France sont touchées par la boulimie.

 

8 femmes ont des tendances boulimique pour 2 hommes sur un groupe de 10 personnes. La boulimie est une maladie qui peut affecter tout le monde et n'est pas sans conséquence sur l'état de notre santé si nous ne prenons pas conscience de son danger et comment nous pouvons y remédier de manière naturelle.

 

C'est pourquoi, dans cet article j'aimerais aborder très rapidement les causes les symptômes les conséquences de la boulimie pour se concentrer sur des traitements naturels que l'on peut mettre en place dans un cas de boulimie.

1. Les causes, les symptômes et les conséquences de la boulimie.

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire. La boulimie est caractérisée par une consommation excessive de nourriture en l'absence d'une sensation naturelle de la faim.

 

En effet, notre corps fonctionne un peu comme une batterie de téléphone portable.  Lorsque la batterie est faible et que le voyant de la batterie devient rouge pour nous avertir que nous devons recharger l'appareil, le corps lui créer une sensation de faim naturellement lorsque votre batterie interne est en manque d'énergie.

 

Une fois que la batterie est pleine,  inutile de charger encore et encore l'appareil parce que l'excès et aussi néfaste que le manque. Idem pour l'organisme, lorsque notre point de satiété est atteint inutile de surcharger le corps avec un excès de nourriture.

 

La personne boulimique à tendance à se raisonner la plupart du temps mais la nécessité de se “remplir” l'emporte très souvent. En effet, la consommation se fait de manière compulsive et la plupart du temps, il s’agit en général des sucres raffinés et des sucreries très caloriques.

 

Une personne boulimique cherche à manger très vite, c'est-à-dire sans même prendre le temps de mâcher les aliments tellement que le besoin de remplir l'estomac est fondamental. Tant que cette sensation d'être “plein” n'est pas atteinte, la personne boulimique continuera de manger tout ce qui lui passe sous le nez.

 

Bien souvent l'entourage social qu’il s'agisse de la famille ou des amis en a très peu conscience étant donné que ses pulsions alimentaires ne rendent pas fière à la personne boulimique, ce qui l’oblige à se culpabiliser, s'auto-critiquer et s’enfermer dans une bulle.

 

La dépression est souvent lié à la boulimie et ses comportements alimentaires compulsifs.

 

Avant d'aborder les traitements naturels concernant la boulimie, j'aimerais aborder les conséquences sur le corps physique que cela peut engendrer :

  • distensions douloureuses de l'estomac,

  • inflammation des muqueuses de l’oesophage et de l'estomac,

  • ulcère de l'estomac dans certains cas,

  • vomissement,

  • diarrhée et selles liquides.

 

Le poids d'une personne boulimique peut tout à fait rester stable, c’est à dire que l’on peut être boulimique sans pour autant être obèse.

 

Pour récapituler les causes de la boulimie :

  • Etat émotionnel dépressif,

  • Prise excessive de nourriture chargée en sucre et donc en calories.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

ARTICLES POPULAIRES

Addiction au sucre : causes, symptômes et solutions naturelles

Rythme des repas : combien de repas par jour dans l'idéal ?

Pourquoi manger équilibré nous rend malade ?

Lait et produits laitiers : dangers pour la santé

Spiruline : bienfaits d'un super-aliment. Comment la consommer ?

2. Les traitements naturels de la boulimie.

Hippocrate disait : “il faut revenir à la cause et même à la cause de la cause”. C'est pourquoi je ne vais pas vous donner des solutions “miracles” sans prendre en considération la cause de la boulimie.

 

On le sait, l'épigénétique nous montre par A + B que notre santé est directement liée à nos habitudes de vie résultant de la loi universelle de cause à effet.  Concrètement, toute causes qu'elle soit alimentaire, émotionnelle ou mentale par exemple a des effets dans notre vie à court, moyen et long terme.

 

On l'a vu dans le cadre de la boulimie, il y a 2 causes principales, l’une d'origine psycho-émotionnelle avec la dépression et la deuxième d'origine physique avec des déséquilibres alimentaires.

 

a) Les ré-équilibrages alimentaires. 

Le but de l'alimentation est de nourrir le corps. Or il faut savoir qu’avec l'introduction de plus en plus fréquente de produits transformés et industrialisés, les produits que l'on consomme sont dépourvus de nutriments pour justement nourrir le corps.

 

C'est pourquoi les produits transformés sont hypercaloriques, c'est-à-dire qu'ils apportent beaucoup d'énergie pour se dépenser, passer à l'action et activer notre système nerveux sympathique mais contiennent aucun nutriment sous forme de vitamines, sels minéraux, antioxydants et autres substances dont on manque cruellement en Occident à l'origine de nos troubles alimentaires et de nos maladies.

 

Très concrètement notre corps à besoin d'un capital de nutriments nécessaires pour fonctionner de manière optimale. Si on ne lui apporte pas ce capital nutritif dont il a besoin, inconsciemment il crée une sensation de faim permanente pour lui apporter en constamment les éléments dont il a besoin.

 

En se nourrissant uniquement de produits riches en sucre et en calories, on ne lui apporte pas les micronutriments qu'il demande et par conséquent notre corps en réclame toujours plus, ce qui explique les pulsions alimentaires et le besoin incessant de manger.

 

C’est tout à fait normal, notre corps meurt de faim intérieurement. Vu de l'extérieur, une personne boulimique ne meurt pas de faim puisqu'elle mange en permanence mais intérieurement ces cellules crient famine parce qu'elles ne reçoivent pas tous les nutriments dont elles ont besoin.

 

En remplaçant les produits sucrés et sucreries riches en calories par des aliments vivants tels que les fruits, les légumes, les verdures, les graines, les noix, les algues notamment, vous allez forcément calmer les tendances boulimiques. 

 

D'une part vous apporter tous les nutriments dans votre corps a besoin et en plus de ça vous apporterez des fibres qui permettent de nettoyer régulièrement l'organisme et de vous sentir rassasié rapidement tout en apportant de l'énergie sur plusieurs heures. Il ne s’agit pas de manger moins mais de manger mieux.

 

Il n'est pas étonnant de constater une augmentation exponentielle du nombre de personnes boulimiques depuis l'introduction des produits transformés hypercalorique dans notre alimentation moderne.

 

En consommant les produits les plus bruts possible et en incluant une majorité d'aliments vivent dans nos repas, d'un point de vue alimentaire vous mettez toutes les chances de votre côté qu'une comportement boulimique ne soit plus alimenté.

 

b) Les troubles psycho-émotionnel. 

Maintenant voyons l'aspect psycho-émotionnel qui est plus subtil et qui est la principale cause chez une personne boulimique. On ne peut pas dissocier les deux parce que le physique agit sur notre psychologie et inversement.

 

On sait que le système rate-pancréas qui est le chef d'orchestre de la digestion a pour but de libérer l'insuline afin de réguler le taux de sucre dans le sang. Autant dire que le pancréas joue un rôle fondamental dans l'équilibre de notre glycémie et du coup de notre niveau d'énergie.

 

Or en médecine traditionnelle chinoise, on sait que le pancréas est relié à une émotion que l'on appelle la réminiscence, c'est-à-dire notre capacité à se ressasser le passé que ce soit de bon ou de mauvais souvenirs. Plus on se réfugie dans le passé, moins on se focalise sur l'instant présent et plus on développe un état semi-dépressif.

 

Lorsque l'on se sent déprimée, on a pas trop de force et d’énergie pour faire quelque chose qui nous inspire mais on a plutôt tendance à se réfugier vers des solutions ou des substances qui nous apporte un bien-être instantané comme l'alcool, le tabac, les drogues dures, les pulsions sexuelles ou encore les envies incessantes de manger et en particulier du sucre.

 

C'est certain que toutes ces choses-là nous apporte un bien-être instantané mais à long terme peuvent être la conséquence de troubles de santé.

 

On sait que le pancréas est directement lié à la gestion des sucres dans notre corps, c'est pourquoi en cas de dépression on a plutôt tendance à se diriger vers des produits sucrés et riches en calories qui sont extrêmement bon au goût mais néfaste à notre santé lorsqu'ils sont consommés en excès.

 

Le problème de ces produits, c'est qu'ils sont addictif et que plus on en prend, plus on en veut. Par conséquent, on s'enferme dans une spirale qui nous pousse de plus en plus à manger du sucre, on affaiblit notre pancréas en libérant de l’insuline, on développe un état émotionnel de réminiscence en ressassant le passé, ce qui nous déprime à la longue et nous pousse à consommer encore du sucre pour recherche un plaisir immédiat.

 

Ainsi, on fait le yoyo entre un état dépressif et un comportement alimentaire qui sont directement lié et du coup on développe une tendance boulimique qui parfois peut nous emmener au surpoids.

 

Ainsi il en va du phénomène d'addiction au sucre qui peut-être plus puissant qu’une addiction à l'alcool ou au tabac par exemple. Nous sommes naturellement attiré par du sucre en tant qu'être humain, c'est pourquoi c'est un piège que l’on doit prendre conscience pour ne pas y tomber.

 

La médecine traditionnelle chinoise nous montre qu'il y a une relation entre nos comportements physiques et notre état émotionnel en fonction de l'organe ciblé parce que chaque organe est relié à une émotion spécifique.

 

Enfin pour voir plus en détail le problème de la dépression, sachez qu'il y a 2 causes principales à la dépression : une mauvaise gestion de l'énergie et le manque de sens dans notre vie.

 

La mauvaise gestion de l'énergie comme on l'a vu précédemment est directement liée à la qualité de notre alimentation, c'est-à-dire est-ce qu'elle est riche en nutriments, en fibres, en aliments vivants et est-elle bien régulée au cours de nos journées.

 

La gestion de notre énergie est également liée à notre niveau d'activité physique et notre niveau de sommeil. L'activité physique est fondamentale pour augmenter son niveau d'énergie. Très concrètement, le fait de se mettre en mouvement réveille le corps et apporte de l'énergie.  

 

Pour vous donner un exemple, lorsque vous voyez une personne très tôt le matin qui a le sourire radieux et une énergie extraordinaire, vous pouvez en déduire qu'elle a fait du sport, de l'activité physique ou du moins un minimum d'exercices qui a stimulé son corps pour réveiller cette énergie interne.

 

À l'inverse, une personne qui cherche à stimuler son corps le moins possible aura tendance à être en manque d'énergie, les épaules qui tombent ou encore un manque d'enthousiasme de manière générale.

 

Idem avec le niveau de sommeil, plus la qualité de notre sommeil est élevée, moins on a tendance à se sentir nerveux, être contrôlé par nos émotions.

 

En faisant quelques changements alimentaire que l'on a vu précédemment, un minimum d'exercice physique tous les matins au lever et un sommeil réparateur en se couchant suffisamment tôt, on aura une bonne gestion de l'énergie et du coup moins tendance à être déprimé par le manque d’énergie nous pousse à être déprimé.  

 

Enfin la principale cause qui nous déprime et nous pousse inlassablement à se diriger vers une nourriture qui nous réconforte à court terme, c'est le manque de sens dans notre vie.

 

Pourquoi est-ce que je fais ce travail ? Pourquoi est-ce que je me suis engagé auprès de cette personne ? Pourquoi je me suis lancé dans cette aventure ? En oubliant le pourquoi, c’est à dire la raison pour laquelle on s’est engagé dans cette aventure ou avec cette personne au départ, on se pose une multitude de questions qui nous fait perdre le cap de ce que l’on fait.

 

Evidemment, je ne suis pas contre le changement mais il est important de distinguer le changement constructif et la fuite en avant lorsque ça devient difficile, on préfère parfois fuir la douleur du moment alors que cette douleur peut être constructive si ce pourquoi on s’est engagé à du sens et résonne au plus profond de nous. La vrai déprime est le résultat d’un manque de sens.

 

En remettant du sens dans ce que l’on fait, dans notre travail, notre couple, notre santé, on se nourrit intérieurement et le besoin incessant des produits hypercaloriques qui ne nous apportent rien de bon disparaît parce que l’on réalise à ce moment là que ce n’est qu’un moyen de fuir nos vrais problèmes et les questions qui donnent du sens à nos vies.

Le remontant parfait

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmenter votre énergie

Eventail complet de minéraux

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en sels minéraux

Détoxification simplifiée

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Elimination 
    des toxines  

Eventail complet de vitamines

  • 168 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche en vitamines 

BESOIN DE COMPLEMENT ALIMENTAIRE ?

Puissant mélange d'antioxydant

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Augmente l'immunité

Energie au niveau cellulaire

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Stimule métabolisme

Calcium biodisponibles

  • 112 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Absorption du calcium 

Protection des organes vitaux

  • 56 capsules
     

  • Certifié Biologique
     

  • Riche oméga essentiels

Web-Conférence GRATUITE

STOP aux virus !

7 règles pour ne plus tomber malade cet hiver

Mardi 18 février à 20h (heure de Paris)

Nombre de place limité à 100 personnes

En conclusion, dans le cas d’une boulimie je vous conseille de reprendre en main votre gestion de l’énergie en améliorant vos habitudes alimentaires par des aliments vivants en plus grande quantité, votre niveau d’activité physique et votre sommeil.

 

Enfin et surtout, il est important de remettre du sens sur ce que l’on fait pour arrêter de se demander pourquoi on fait ça au quotidien sans comprendre le pourquoi de ce que l’on fait.

 

En se posant autant de question, on sur-alimente notre cerveau gauche, le stress apparaît et ce n’est qu’une question de temps avant que la dépression ne survienne et le besoin de manger en permanence arrive à son tour.

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2020 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS