Manger équilibré pour perdre du poids ! Pourquoi ce n'est pas possible ?

46 % des français sont actuellement en surpoids, soit presque un français sur deux est concerné par ce problème de santé publique. L'alimentation moderne nous recommande de manger équilibré sur une grande diversité d'aliments. Cependant à l'heure actuelle où l’on trouve des produits difficilement accessibles il y a encore quelques dizaines d'années, l'expression “mangez un peu de tout pour être en bonne santé” est dénuée de sens.

 

De nos jours, les produits transformés constituent pour certains d'entre nous l'essentiel de notre alimentation et les produits inadaptés à l'organisme humain sont de plus en plus consommés, les derniers en date sont les fameux produits sucrés responsable en partie de l'explosion du surpoids dans nos sociétés occidentales.

 

C'est pourquoi, j'aimerais dans cet article montrer qu'il n'est pas vraiment possible de perdre du poids en mangeant équilibré si l'on suit les recommandations officielles du Programme National Nutrition Santé. On va voir au cas par cas chacune des catégories d'aliments, les recommandations associées et quels sont les impacts sur la prise de poids.

 

I. Les produits sucrés.

 

“S'il te plaît Adrien, ne me dis pas que je dois arrêter de
manger mes barres chocolatées“

 

Les produits sucrés sont des calories “vides” exempts de nutriment mais apportent uniquement de l'énergie. Il n'y a aucun intérêt nutritif à consommer ce type de produit même en petite quantité.

 

Nous sommes de plus en plus conscients de la nocivité du sucre, des confiseries et autres sucreries. Depuis quelques années, l'obésité et même le diabète pèsent sur la santé des enfants de façon catastrophique à tel point que la publicité prône la réduction de la consommation de produits sucrés. Cependant cette information n'est pas entendue de la même façon par tout le monde.

 

Le sucre sous toutes ses formes, dans les aliments, les confiseries et les boissons, fermentent dans l’organisme et va produire de l’acide acétique, de l’acide carbonique et de l’alcool. L’acide acétique est un puissant destructeur, c'est pourquoi on l’utilise pour brûler les verrues. Vous imaginez les dégâts qui peut produire sur les muqueuses délicates de l'appareil digestif.

 

Son effet est d'autant plus fort qu'il pénètre rapidement l'organisme. En raison de son affinité avec les lipides du système nerveux, il peut en résulter des conséquences paralysantes sur les nerfs. C'est pourquoi lorsque l'on consomme des sucreries, il y a une multitude d'effets secondaires qui peuvent se manifester.

 

L'alcool est bien connu pour être également un destructeur car il agit comme solvant sur les substances organiques solubles. Il détruit plus ou moins le tissu rénal, affecte les nerfs étroitement reliés au cerveau et inhibe les fonctions d'observation, de concentration et de locomotion.

 

“Je sais tout ça. Mais en quoi ça va m'aider à perdre du poids ?“

 

Quand nous consommons du sucre ou des boissons sucrées, leur effet sur le pancréas  est nocif. Le pancréas est la glande la plus active de notre système digestif. Lorsqu'il perçoit la saveur sucrée, le pancréas est à la fois saturé et perturbé. Comme le sucre pénètre rapidement l'organisme, le pancréas va sécréter de l'insuline, c’est à dire l'hormone responsable de la prise de poids. Vous l'avez compris, en plus que le sucre est un produit “mort” puisque raffiné par excellence pouvant causer bien des pathologies, il est le premier facteur causal d'obésité dans le monde.

 

Tous les sucres raffinés qu'ils soient blancs, roux, bruts et autres sont chauffés et transformés, les rendant nocifs pour l'organisme.

 

II. Les produits gras.

 

“Mais Adrien, le gras c'est la vie, ça aussi on ne peut plus le manger ?“

 

Oui, tout à fait, le “BON” gras c'est la vie. Il est certain que nous devons apprendre à distinguer les bonnes des mauvaises graisses. Les lipides sont d'une importance capitale dans l'organisme. Ils assurent de nombreuses actions importantes comme par exemple :

  • la régénération des muqueuses intestinales →  amélioration du potentiel assimilatif

  • anti-inflammatoire par excellence →  la bonne graisse est “l'extincteur” du corps

  • source d'énergie et de vitalité → améliore la bonne humeur

 

Les seuls bons lipides que l'on puisse trouver pour l’organisme humain sont les avocats, les olives, les noix de coco, l'huile d'olive ou encore certains oléagineux. Toutes les autres graisses sont à bannir parce qu'elles ne sont pas métabolisées par l'organisme humain.

 

Dans son livre Cholestérol ou graisses hydrogénées (substance artificielle à risque),  qui est le vrai coupable ?, Marcel Arickx montre avec une grande précision, études à l'appui que la cause d'une augmentation des maladies cardio-vasculaires et de l'obésité entre autre s'explique par l'introduction de plus en plus fréquente des huiles et graisses hydrogénées depuis une cinquantaine d'années.

 

C'est pourquoi lorsque vous consommez des produits industriels gras, il est fort à parier qu’ils contiennent des huiles et des graisses hydrogénées qui se stockent dans les tissus adipeux de nos muscles. Lorsque les tissus sont en majorité constitués de graisse, notre corps nous avertit de l'extérieur de la présence de kilos en trop. Les graisses “trans” ou huiles hydrogénées n’ont aucun intérêt nutritif tout comme les  sucres transformés.

 

III. Les produits animaux.

 

Les produits animaux ne crée pas d'hyperglycémie, c'est pourquoi il n'y a pas de sécrétion d'insuline à la suite de leur consommation. Je rappelle que l'insuline est l'hormone de stockage, c'est à dire de la prise de poids. Les produits animaux ont des charges glycémiques faibles voire nulle comme les oeufs par exemple. Les produits animaux ne vous feront pas grossir. Ils peuvent être néfastes pour d'autres troubles de santé. 

 

Toute personne qui arrête de prendre de la viande se sent plus détendu et moins stressé. Cette raison peut expliquer une baisse du niveau de la production chronique de cortisol, l'hormone responsable du stress. On sait qu'une production chronique de cortisol amène à une sécrétion d'insuline générateur de prise de poids.

 

C'est pourquoi, il est possible de prendre du poids de cette manière en prenant des produits animaux. Cependant, il n'est pas nécessaire de devenir végétarien pour pouvoir perdre du poids. Si votre volonté est de devenir végétarien, cela vous aidera à perdre du poids mais sachez que vous n’êtes pas obligé de vous en priver totalement pour perdre votre graisse.

 

IV. Les produits laitiers.

 

"Mais les produits laitiers sont nos amis pour la vie"

 

Le lait contient de l'eau, des sucres naturels, des sels, des acides aminés, des hormones, des vitamines et les atomes des éléments nécessaires à la croissance du corps. L'un des composants essentiels du lait est une substance appelée caséine qui fournit un nombre important d'acides aminés nécessaires à la construction des molécules de protéines,  elles-mêmes bâtisseuses du corps. La caséine ne se trouve pas que dans le lait et dans les oeufs.

 

Or le lait de vache est beaucoup plus lourd que le lait maternel avec un taux de caféine 300 fois plus élevé que ce dernier. C'est pourquoi, on explique que le lait de vache est destiné à doubler le poids du veau en 6 à 8 semaines alors qu'il faut 6 à 7 mois à l'enfant pour multiplier son poids par 2. Le lait de vache est fait pour bâtir une structure corporelle en vue d'atteindre un poids de 500 kg à une tonne à l'âge adulte.

 

On se rend bien compte qu'avec ce type de substance un homme ou une femme peut littéralement exploser son poids. Les facteurs de croissance contenus dans les produits laitiers ne sont pas adaptés à l'organisme humain. Evidemment, les produits laitiers peuvent être remplacés par des alternatives plus saines pour limiter les troubles de santé et les effets engendrés sur votre poids.

 

V. Les fruits et les légumes.

 

Les fruits et les légumes ainsi que leurs jus frais, crus et non raffinés sont porteurs de vie organique. Les fruits et les légumes recèlent une valeur nutritive constructive et génératrice incomparable par rapport aux aliments cuits ou transformés. Alors que les premiers régénèrent cellules et tissus et procurent vie à notre corps, les derniers sont des “colmateurs” dépourvus de toute valeur constructive, qui se contente de sustenter la vie tandis que le corps poursuit son inexorable désintégration.

 

À de rares exceptions près, pratiquement tous les légumes que nous avons l'habitude de cuir peuvent être consommées crues pour un bénéfice accru. En règle générale, fruits et légumes peuvent être mélangés en salade aussi bien que mangés séparément au cours du même repas.

 

Les fruits agissent plutôt en nettoyeurs du système alors que les légumes sont les bâtisseurs des cellules et des tissus. Les fruits et légumes sont les seuls aliments vivants de notre alimentation moderne apportant les micronutriments nécessaires à la régénération de l'organisme en particulier les organes émonctoires pour éliminer les kilos en trop.  

 

L’alimentation vivante essentiellement basée sur les fruits et les légumes est l'une des voies pour perdre du poids durablement et s'assurer un bon état de santé. Les jus de fruits et de légumes sont des apports massifs de nutriments à ne pas négliger pour toute personne qui veut perdre du poids.

 

VI. Les céréales et les féculents.

 

Les céréales et les féculents sont constitués de sucres complexes que l’on appelle des amidons concentrés. Or la molécule d'amidon n'est ni soluble dans l'eau, ni dans l'alcool, ni dans l’éther. La molécule d'amidon non soluble circule dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques sous forme solide inutilisable par les cellules, tissus et glandes de l'organisme.  C'est pourquoi le corps tente de les éliminer. Mais les émonctoires surchargés par l'accumulation de ces substances qui tapissent leur paroi sont incapables de les évacuer tous.

 

Le cardiologue William Davis a dit dans son livre Wheat Belly que le blé est l'un des aliments qui augmentent le plus le taux de sucre dans le sang. Il a entrepris des expériences auprès de ses patients qui souvent, souffraient d’un taux élevé de sucre dans le sang. Il leur a demandé de supprimer complètement le blé de leur alimentation. Et là … surprise !

 

Non seulement leur taux de sucre baissait systématiquement mais ils perdaient des dizaines de kilos, surtout le gras du ventre et ne souffrez plus d’asthme chronique ou d'arthrite. Les migraines, les dépressions, le manque d'énergie, l'inflammation du système digestif et l’irritation de la peau se résorbaient en retirant le blé de l'alimentation.

 

Les féculents et les céréales sont les aliments les plus recommandés par les institutions pour manger équilibré. C'est pourquoi, il est important de remplacer les féculents et céréales traditionnels par des alternatives plus saines et moins impactantes sur la glycémie génératrice de prise de poids.

 

En conclusion, on voit bien que manger équilibré pour pouvoir perdre du poids n’est pas vraiment possible. On doit se rendre compte que l'on a intégré au fur et à mesure de notre existence humaine des aliments qui sont de moins en moins adaptés à notre physiologie et notre anatomie. Les derniers aliments récemment introduit dans notre alimentation sont les produits sucrés et les huiles et graisses hydrogénées, il y a environ 50 ans.

 

C'est à mon sens, la deuxième priorité à supprimer ou remplacer pour pouvoir perdre du poids. Les produits laitiers ont été introduits bien avant, ce qui fait que leur consommation est plus ancrée dans nos habitudes alimentaires. Or on l'a vu par des chiffres édifiants comme quoi la consommation accrue de produits laitiers est responsable du déformant de notre structure corporelle. Enfin, il y a environ 10.000 ans, l'homme a introduit les céréales dans son alimentation.

 

Les anthropologues s'entendent pour dire que dès leur introduction dans l'alimentation, la santé humaine à commencer à se dégrader notamment par les déformations de la mâchoire, des caries dentaires ou encore des carences en fer. C'était probablement une nourriture d'urgence pour éviter la famine à cette époque. Mais dans nos sociétés où le choix est en abondance, on peut progressivement les remplacer voir les supprimer de notre alimentation pour une santé et une vitalité retrouvée.

 

Perdre du poids est le résultat d'une somme de plusieurs actions entreprises à la fois dans son régime alimentaire ou encore son hygiène de vie notamment l'activité physique. Pour ceux qui ne veulent pas entreprendre des changements draconiens dans leur alimentation pour perdre du poids, je vous redirige vers mon article Quelle astuce pour maigrir vite ? dans lequel je parle en détail du jeûne intermittent, le moyen le plus efficace, le plus rapide et le plus simple pour pouvoir perdre du poids. En effet, c'est une méthode simple et gratuite sans se prendre la tête sur ce que l'on mange pendant les heures de prises alimentaires. Vous aurez tout intérêt à commencer par pratiquer le jeûne intermittent si vous voulez perdre du poids.

 

Sinon vous pouvez toujours recevoir 1H de vidéo offerte où je vous donne toutes les informations sur les 3 stratégies les plus efficaces pour perdre du poids. 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Google +
Please reload

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !
DERNIERS ARTICLES
Please reload

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal
Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?
 
Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel. 
 
Intéressé ? C'est par là

Articles similaires : 

Please reload