Pharmaceuticals, Valducci (Valpharma) : « Des signes de croissance pour 2024 avec de nouveaux produits »

Pharmaceuticals, Valducci (Valpharma) : "Des signes de croissance pour 2024 avec de nouveaux produits"

Valpharma a été la première entreprise pharmaceutique de Saint-Marin et c’est aujourd’hui une réalité solide, tournée vers l’exportation et dirigée par un président aux idées claires, Alessia Valducci. Depuis Cerasolo à Rimini, l’entreprise a fait son chemin et a aujourd’hui créé un district pharmaceutique à part entière. « Pour 2024 les signes sont positifs et de croissance, pour le chiffre d’affaires de 2023 nous sommes en ligne avec celui de 2022, 70 millions d’euros« , explique Salute Valducci à Adnkronos. Mais le défi « sera la ligne de conditionnement pour nos clients, nous fournirons un package ‘full service’ de la production à l’emballage ». Et puis il y aura le déménagement vers le nouveau ‘Centre de Santé’. « Chaque année, nous ajoutons de la valeur, avec courage », poursuit le président et pour 2024 le maître mot « est le respect, des personnes et de soi ». Le Groupe Valpharma comprend trois sociétés : Valpharma Spa, Valpharma International Spa et Erba Vita Spa. Des entreprises qui opèrent dans 70 pays et 5 continents, des médicaments aux nutraceutiques (suppléments), en passant par les dispositifs et services médicaux.

Autre nouveauté pour 2024, la Chine, un renversement de tendance par rapport au secteur étant donné qu’une grande partie de la production suit le chemin inverse de l’Est vers l’Italie.. « Nous produisions un relaxant musculaire pour le marché chinois – dit-il – c’était un processus long et complexe. Nous étions déjà présents sur le marché nutraceutique alors que nous n’étions pas dans le secteur pharmaceutique ». Valpharma a dans son ADN le regard et la construction de ponts avec l’étranger puisque le premier client de l’entreprise fondée par Roberto Valducci, le père d’Alessia, était l’Afrique du Sud en 1977. Valducci senior a été un pionnier, d’expert chimiste à fondateur de la première industrie pharmaceutique de Saint-Marin. « Nous avons ouvert nos bureaux aux USA et allons bientôt démarrer la vente en ligne de produits nutraceutiques. J’irai au Japon pour renforcer notre position et rencontrer deux de nos gros clients », ajoute la présidente.

En 2022, le chiffre d’affaires total de Groupe Valpharma il s’élevait à plus de 70 millions d’euros (avec une croissance de 3,4% sur 67,7 millions en 2021). L’Ebitda correspond à 6,9 millions d’euros, tandis que le bénéfice après impôts est de 1,2 million d’euros. Il y a plus de 430 salariés dans les 3 usines, en plus des 45 agents qui travaillent sur tout le territoire national. La production du groupe est d’environ 2 milliards de comprimés produits chaque année. Valpharma est une société pharmaceutique spécialisée dans le développement de produits à libération modifiée et contrôlée. Produit : antihypertenseurs, antireflux, anti-inflammatoires non stéroïdiens, anti-constipation, antidiabétiques, antiagrégants, hypno-inducteurs.

« Je suis la fille d’un Romagne qui a eu le courage d’aller travailler à Milan dans les années 50. Puis il a décidé de créer sa propre entreprise et grâce à l’aide de ma mère, médecin, il a ouvert sa propre entreprise. A Milan, il avait travaillé pour une entreprise américaine qui produisait des médicaments arriérés », se souvient sa fille en parlant de son père, décédé à 85 ans. C’est lui qui a poussé à l’acquisition d’Erba Vita : « Je n’étais pas vraiment contente, étant donné que J’ai déjà suivi trois entreprises, mais mon père est tombé amoureux de cette réalité et y a beaucoup cru », ajoute Valducci. La famille a créé un district pharmaceutique à partir de rien, à quelques pas d’une autre réalité très importante comme San Patrignano.

En 2017, l’achat d’Erba Vita. « Le secteur nutraceutique est un monde fascinant – souligne Alessia Valducci – avec des délais beaucoup plus rapides que le secteur pharmaceutique où il nous faut des années pour un enregistrement. Mais il vit aussi des modes et des moments. Nous nous concentrons, par exemple, sur la ménopause, et nous essayons d’aider les gens avec nos produits naturels. Pareil avec la mélatonine qui a connu un grand succès. »

Selon l’association Integratori & Salute, qui représente le secteur en Italie au sein de l’Union Alimentaire Italienne, la consommation de compléments alimentaires dans notre pays est passée de 125 millions de paquets vendus en 2013 à 200 millions en 2023, avec une croissance d’environ 60% du volume. ventes.

Derrière et à l’intérieur de Valpharma« Il y a beaucoup de jeunes, il y a un changement de génération et nous visons avec leur énergie à être de plus en plus innovants », poursuit le président. Chaque année, les sociétés du groupe investissent environ 10 % de leur chiffre d’affaires dans l’innovation technologique pour maintenir des normes de production élevées. À cela s’ajoute la longue expérience phytothérapeutique d’Erba Vita, où travaille également une équipe interne de recherche et développement qui étudie et développe des formulations de produits avec la plus grande attention à la qualité des matières premières utilisées.

Le secteur pharmaceutique bat depuis des années tous les records en matière d’emploi féminin. Et Valpharma confirme la tendance. « Je les pousse et les stimule toujours – conclut le président – nous avons besoin de leur force et de leur vision, la moitié des cadres supérieurs de l’entreprise sont des femmes et dans les trois directions de production nous avons trois femmes ».