La mort : elle n'est jamais un accident. Quelle vie après la mort ?

Chez les bouddhistes, la mort fait parti d'un des 5 bonheurs de la vie. Évidemment en Occident, nous avons beaucoup de mal a voir la mort ce point de vue.

 

Dans notre monde occidental, nous vivons la majeure partie de notre temps à travers la pensée rationnelle et intellectuelle de notre cerveau gauche qui nous permet de nous exprimer uniquement dans la réalité physique.

 

C'est pourquoi le contenu qui va suivre peut sembler fou pour les personnes rationnelle qui ne peuvent pas sortir des chaînes de leur mental, enfermé dans un système de croyance où ceux qui n'ont pas encore essayé d’apprendre la partie invisible et subtile mais incontournable de notre réalité.

 

L'ouverture de notre cerveau droit permet d'accéder aux mondes subtils et aux messages que l'on ressent dans notre fort intérieur au plus profond de nous.

 

Sans une introspection de nous-même, il y aura toujours un manque au fond de nous que nous ne pouvons pas expliquer de l'extérieur mais qui est pourtant bien réel parce que le bonheur se trouve entre notre cheminement intérieur et notre réalisation extérieure.

 

Nous vivons dans un monde de dualité ou toutes les composantes de la vie tente de s’équilibrer par paire. L'équilibre entre notre cerveau gauche et notre cerveau droit ne fait pas exception. Le cerveau droit nous permet de concevoir la vie dans sa globalité dont notamment ce qui se passe avant et après la mort .

Notre psychologie et nos schémas mentaux sont basés sur un système de croyance construit à partir de notre éducation, notre instruction et le contexte environnemental dans lequel on vit.

 

Ce système de croyance comme sur la mort est délimité par un seuil de tolérance où ce que l'on appelle communément l'ouverture d'esprit.

 

Nos croyances sur la mort sont assez sclérosé par un sentiment de peur qui fait que notre seuil de tolérance est rapidement atteint si on envisage pas d'accepter la vie sous un autre angle.

 

Au vu du nombre toujours plus grandissant de personnes qui ont vécu des expériences au seuil de la mort que l'on appelle “expériences de mort imminente”, il est essentiel de toujours remettre en question nos croyances et plus que jamais sur le sujet de la mort.

 

Jusqu'à l'âge de mes 23 ans, j'avais plutôt les idées fixes sur la mort. Je considérais que les personnes qui parlaient de mondes subtils, de vie après la mort étaient dans un délire qu'ils étaient seuls à comprendre. Mon seuil de tolérance était franchi à une telle vitesse que c'était impossible pour moi d'envisager de voir les choses autrement.

 

Accepter éventuellement l'authenticité de leurs propos sur la vie après la mort. Prisonnier de mon ignorance et de ma peur (émotion directement liée à notre niveau ignorance, plus on est ignorant, plus on a peur. Plus on sait, plus on a confiance en soi), je me réfugie dans la critique et le jugement de ces personnes là en les considérant illuminé et enfermé dans un mouvement ésotérique ou d'une secte religieuse.

 

Seulement au fur et à mesure de mon cheminement intérieur, l'éveil de ma conscience m'a amené a voir la vie avec plus d'ouverture en remettant en question notamment le monde purement physique et envisager d'autres réalités plus subtiles.

 

Après plusieurs étapes de mon évolution, je suis arrivé à mettre du sens sur la mort physique et ne plus la voir comme un moment inéluctable à redouter à tout prix mais plutôt comme un passage vers une autre dimension pour continuer le voyage de la vie qui ne s’arrête pas à notre monde matériel contrairement à ce que l’on pense dans notre esprit. On ne se représente la vie que d'une seule manière la plupart du temps.

 

L'être humain est constitué de 4 corps : 
 

  • un corps physique à travers lequel nous vivons, un peu comme un temple dans lequel nous habitons,

  • un corps émotionnel à travers lequel nous ressentons les émotions de nos expériences de la vie,

  • un corps mental à travers lequel nous émettons et recevons les pensées pour matérialiser nos expériences,

  • un corps spirituel à travers lequel nous nous connectons à une intuition divine pour vivre les expériences les plus enrichissantes pour nous.

 

"C’est parce que l’intuition est surhumaine que nous devons la croire;

C'est parce qu'elle est mystérieuse qu'il faut l'écouter;

C'est parce qu'elle semble obscur télé lumineuse"

 

Victor Hugo

 

Pour vous donner une image plus concrète :

 

  • Le corps spirituel correspond à la bobine du film,

  • Le corps mental correspond au projecteur de cinéma,

  • Le corps émotionnel correspond au faisceau lumineux qui apporte l'image vers l'écran,

  • Le corps physique est l'image que l'on voit sur l'écran du monde physique et matériel.

 

En clair, on comprend que dans la bobine du film, il y a les grandes lignes de notre vie qui sont déjà écrites à l'avance et c’est de notre libre arbitre d’écrire les petites lignes.

 

On comprend également qu'en fonction de nos pensées la projection du film, c'est-à-dire la qualité de notre vie extérieure changera si on change nos pensées. Cela rejoint le concept de la loi d'attraction qui dit que nous sommes ce que nous pensons. Nous sommes ce sur quoi nous focalisons le plus nos pensées.

 

“Notre monde extérieur est le reflet de notre monde intérieur.”

 

En changeant le projecteur à l'intérieur de nous-même, c'est-à-dire notre psychologie, la qualité de nos pensées, on change les événements et les situations de notre vie extérieure. Les problèmes deviennent des opportunités avec une psychologie constructive.

 

On comprend également que les émotions sont le lien fondamental entre ce qui se passe dans notre tête et la réalité physique, c'est-à-dire que si nous ne visualisons pas les expériences dans notre vie, on ne peut pas ressentir des émotions.

 

Or, la seule chose qui nous restera à la fin de notre vie comme souvenir ce sont nos émotions. Si vous vous souvenez de quelque chose ou d'une personne dans votre vie, c'est que vous avez exprimé une émotion à ce moment-là. L’émotion est l’empreinte d’un souvenir ou d’une croyance. Si en revanche l'émotion est neutre et que vous ne ressentais rien, dans ce cas-là vous ne rappellerai de rien.

 

Enfin on comprend que les actions sont indispensables à notre évolution. Si on ne fait rien,  rien ne changera. La vie avancera à petit pas, le monde continuera d’évoluer à une vitesse hallucinante et le décalage se fera progressivement. La vie n’aura plus de sens au bout de plusieurs décennies.

 

Les taoïstes considère qu'avant la vie, il y a le vide physique et après la mort, on retourne  au vide physique. C'est à partir de ce vide que l'on puisse notre énergie vitale. C'est à partir du corps spirituel, la source de toute vie humaine que se trouve le projecteur de cinéma.

Je m'appelle Adrien, ingénieur généraliste  de profession, je suis un véritable passionné de santé globale et du bien-être humain. 

Je partage mes expériences et mes connaissances à travers ce blog en me disant que ça pourrait servir quelqu'un comme ça m'a servit personnellement.

N'hésitez pas à me contactez si besoin ou à commenter les articles afin que je puisse vous répondre. Bonne lecture !

Améliorer sa santé,

ça s'apprend !

REJOINS-NOUS SUR FACEBOOK !

MA LECTURE DU MOMENT !

http://feeds.feedburner.com/santebienetreglobal

FLUX RSS

Mais il est fondamental de comprendre que ce vide physique comme on peut le voir dans l'univers est composé avant tout d'énergie que l'on peut représenter sous forme d'onde ou de vibration.

 

Ces ondes vibrent à une fréquence très élevée et sont imperceptibles à l'échelle physique, c'est pourquoi nous avons un corps mental qui vibre à une fréquence moins élevée. Le corps émotionnel qui vibre à une fréquence encore moins élevée et enfin un corps physique qui vibre à la fréquence de la matière physique.

 

Plus la fréquence est élevée, moins le corps est dense. Plus la fréquence est basse, plus le corps est dense.

 

Quand on a conscience de cela, on comprend qu'avant d'être un corps physique auquel on s'identifie en permanence, on est avant tout une boule d'énergie, fluide et légère qui représente la vie et qui anime notre corps physique.

 

Et c’est cette boule d'énergie que l'on est vraiment, ce que nous avons le pouvoir de changer à tout moment en fonction de nos actions, nos décisions, nos émotions, la qualité de nos pensées et de notre connexion à quelque chose de plus grand que nous-même.

 

Le corps physique n'est que le véhicule qui nous permet de vivre la vie sur Terre dans le monde matériel. On peut l’identifier par exemple à une voiture pour pouvoir se déplacer d'un point A à un point B. Le corps physique n’est que le moyen de se déplacer, ce n’est pas ce que l’on est vraiment.

 

Quand on a conscience de cela, il y a énormément de croyances limitantes qui disparaissent et de problèmes aussi futile que absurde qui n’ont plus de sens comme par exemple le racisme.  

 

En comprenant qu'on est avant tout un esprit habitant un corps physique, on ne peut plus comparer les corps les uns avec les autres comme si l'un était plus évolué qu'un autre, c’est juste qu'une enveloppe corporelle qui permet de contenir notre énergie.

 

En essayant de comparer des corps physiques qui soit noir ou blanc, c'est comme comparer une voiture qui est blanche ou noire, c’est juste un véhicule. À l'intérieur de la voiture, cela reste un humain comme un autre, au même titre qu'à l'intérieur d'un corps physique cela reste un esprit une boule d'énergie qui représente la vie qui pour chacun d’entre nous dans nos corps respectifs la même.

 

Pour vous donner un autre exemple plus concret encore, vous avez sans doute vu le film Avatar de James Cameron. Qu'est-ce qui se passe dans ce film ?

 

Un groupe d'humain qui vivait sur terre part en expédition spatiale pour la planète Pandora. Problème ! Le corps humain est inadapté à la vie telle qu'elle existe sur la planète Pandora. C'est pourquoi les humains dans le film crée un corps spécial d'Avatar pour pouvoir se permettre de vivre la vie sur la planète Pandora.

 

Mais ce n'est pas leur corps d'origine, c'est juste une enveloppe qui leur permet de se déplacer sur la planète exactement comme on utilise une voiture pour aller d'un point A à un point B. Lorsque le corps de l'avatar est opérationnel pour être utilisé, les humains s'installe dans une machine dans laquelle ils sont allongés et enfermés.

 

Dans cette machine est utilisé une technologie pour transférer l'esprit du corps humain d'origine auquel ils appartiennent vers le corps d'Avatar pour vivre la vie sur la nouvelle planète.

 

C'est ainsi que le corps humain d’origine reste toujours la source de leur énergie dans le nouveau corps d'avatar mais ils vivent à partir de ce moment-là dans un nouveau corps. Et c'est exactement ce qui se passe dans notre vie de tous les jours sur Terre.

 

Notre source que l'on appelle Dieu, l'univers, la source, l’âme, peu importe le nom qu'on lui donne, c'est elle qui nous connecte en permanence à notre corps physique sans que l'on s'en rende compte pour les personnes qui ne sont pas éveillé sur terre et qui se sentent isolés est séparé de tout.

 

Notre source se trouve dans le vide physique comme le disent les taoïstes et en transférant notre esprit lors de notre incarnation sur Terre dans le corps d’un foetus, cette boule d'énergie que l'on est vraiment vit désormais à travers un corps physique. Notre corps physique sur terre dans notre réalité est exactement la même chose qu'un corps d'Avatar dans le film.

 

Et le corps physique dans le film Avatar représente notre source, c'est-à-dire notre corps spirituel.  Au moment de la mort, l'énergie vitale qui anime notre corps de l'intérieur s'échappe par les orifices et s’en va rejoindre les sphères supérieures. C'est d'ailleurs scientifiquement prouvé par des études américaines et russes comme quoi l’aura se dégage au moment de la mort.

"Nous ne sommes pas des être humains vivant une expérience spirituelle.

Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine."

 

Quand on sort du système de croyance comme quoi nous sommes un corps physique, un ego, je m'appelle Bob Adam, je suis journaliste, j'ai fait cela dans ma vie et qu'on réalise au final que l'on n'ait ici non pas pour lutter contre la la vie que l'on considère parfois comme un enfer mais plutôt pour la vivre pleinement et lui apporter notre unicité, notre façon de voir les choses, la vie n’est plus un carcan mais devient un jeux.

 

Je sais que pour certains tout cela est difficile à croire comme ça a été le cas pour moi mais c'est à partir de ce moment-là que j'ai arrêté de me prendre trop au sérieux et que ma vie s’est accélérée et est devenue fluide pour m'offrir des expériences aussi enrichissantes les unes que les autres.

 

Quand on prend conscience que l'on est beaucoup plus qu'un simple corps physique fait de chair, on touche au bonheur du bout des doigts et la qualité de notre vie fais un bon de géant, les futilités du quotidien ne nous prennent plus toute notre énergie comme auparavant. 

 

On se sent parfaitement aligné avec soi-même au service de ses rêves et de ses projets personnels pour exprimer notre unicité dans ce monde et mettre notre énergie au service de la vie, de l'évolution de l'humanité pour marquer à tout jamais notre passage dans cette vie. La vie n’est qu’un passage, la mort est la fin d'un chapitre et marque le début d'un autre.

 

"Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir,

d’aimer … Après quoi, nous rentrons à la maison." 

Sagesse aborigène

Cet article vous a plut ? Pourquoi ne pas en profiter pour vous inscrire à notre newsletter ?

 

Simple et gratuit, vous recevrez directement dans votre boite mail les derniers articles pour améliorer votre santé et votre bien-être. Votre mail restera confidentiel.

© 2019 - Santé & Bien-être Global

 

Please reload

DERNIERS ARTICLES
LIENS IMPORTANTS
REJOIGNEZ-NOUS