Rafah, Israël avance.  Netanyahu : « Civils évacués, pas de catastrophe humanitaire »

Rafah, Israël avance. Netanyahu : « Civils évacués, pas de catastrophe humanitaire »

LE Les chars israéliens sont poussés dans la partie orientale de Rafahatteignant certains quartiers résidentiels de la ville frontalière sud, où plus d'un million de personnes ont trouvé refuge après avoir été déplacées par la guerre contre le Hamas à Gaza.

Les alliés internationaux d'Israël ont demandé à plusieurs reprises de ne pas procéder à une incursion terrestre à Rafah, où les réfugiés sont détenus, mettant en garde contre une potentielle catastrophe humanitaire. Tel Aviv affirme pour sa part prendre des mesures pour évacuer les civils avant de se déplacer vers de nouvelles zones. Il affirme qu'une opération à Rafah est nécessaire dans le cadre de ses efforts visant à éliminer les bataillons opérationnels restants du Hamas.

Dans un résumé de ses activités, l'armée israélienne a déclaré que ses forces avaient éliminé plusieurs cellules armées lors de combats rapprochés du côté de Gaza, au poste frontière de Rafah avec l'Égypte. Dans la partie orientale de la ville, a-t-il expliqué, l'attaque a également détruit des cellules d'hommes armés et un site de lancement d'où des missiles étaient tirés sur les troupes de Tsahal.

Une délégation de responsables de la sécurité et du renseignement israéliens dirigée par le Shin Bet s'est quant à elle rendue aujourd'hui au Caire pour s'entretenir avec des responsables égyptiens afin de résoudre la crise liée à l'opération de Tsahal à Rafah et à la fermeture du terminal local. Le journaliste d’Axios, Barak Ravid, l’a rapporté sur les réseaux sociaux, citant une source israélienne. « Le but des pourparlers au Caire est d'apaiser les tensions avec l'Egypte et d'établir des relations cordiales », a indiqué la source.

Netanyahu : « Rafah ? Pas de désastre humanitaire »

« Israël est confronté depuis des mois à la question de savoir qui gouvernera Gaza après le Hamas. » Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré cela dans une déclaration vidéo, ajoutant que « jusqu'à ce qu'il soit clair que le Hamas ne gouvernera pas Gaza militairement, personne ne sera prêt à accepter de gouverner Gaza par crainte pour sa sécurité ». Toute discussion sur le « jour d’après » n’aura aucun sens tant que le Hamas ne sera pas vaincu.

« Il n'y a pas d'alternative à une victoire militaire », a encore déclaré Netanyahu. « Il n'y a qu'une seule alternative à la victoire : la défaite. Une défaite militaire et diplomatique, une défaite nationale. Et mon gouvernement n'acceptera jamais cela. »

Netanyahu a ajouté qu'Israël était en train d'évacuer les civils de Rafah et que près de 500 000 personnes étaient déjà parties. « Le désastre humanitaire dont ils ont parlé n'a pas eu lieu et n'arrivera pas non plus. »

Pendant ce temps, l’administration Biden a informé le Congrès qu’elle avait l’intention d’envoyer un nouveau paquet d’armes et de munitions de plus d’un milliard de dollars à Israël, selon ce qui est écrit dans le Wall Street Journal. Il s’agit de la première expédition d’armes vers Israël annoncée par l’administration depuis qu’elle a suspendu un autre transfert d’armes au début du mois, consistant en 3 500 bombes à haut rendement. L'administration a déclaré qu'elle avait suspendu le transfert précédent pour empêcher Israël d'utiliser des bombes dans son offensive croissante à Rafah.

Tsahal : un commandant du Hezbollah tué dans une attaque de drone au sud du Liban

Un haut commandant du Hezbollah a été tué dans une attaque de drone menée hier dans le sud du Liban. Les forces armées israéliennes l'ont rapporté, précisant que Hussein Ibrahim Makki était un commandant de haut niveau de l'unité dite du Front Sud du Hezbollah. Makki – a poursuivi l'armée israélienne – « a planifié et mené de nombreuses attaques terroristes contre le front intérieur israélien pendant la guerre ».

Alors qu'un soldat israélien a été tué hier lors de combats dans le sud de la bande de Gaza. La mort d'Ira Yair Gispan, 19 ans, a été annoncée par les forces armées israéliennes, citées par le Times of Israel. C'est le premier militaire tué depuis le début de l'avancée vers Rafah. Cela porte à 273 le nombre de morts parmi les soldats israéliens depuis le début des opérations militaires suite à l'attaque du 7 octobre en Israël.

Tsahal : plus de 60 roquettes lancées par le Hezbollah sur Israël

Un barrage de 60 roquettes a été lancé depuis le Liban vers le nord d'Israël, notamment contre le mont Méron, a annoncé l'armée israélienne (FDI), expliquant qu'au moins une de ces roquettes a été lancée contre la base militaire de Biranit, à la frontière avec le Liban. De nombreuses roquettes ont été interceptées par des tirs antiaériens, tandis que certaines ont causé des « dégâts mineurs », a indiqué l'armée israélienne.

Le Hezbollah a revendiqué la responsabilité de ces attaques, affirmant avoir visé le mont Méron avec des dizaines de roquettes. Aucun blessé n'a été signalé, a précisé l'armée israélienne.