Les meilleurs aliments anti-inflammatoires pour la peau sèche

Les meilleurs aliments anti-inflammatoires pour la peau sèche
‘C’est la saison des pulls douillets, des réunions de vacances et de tout ce qui est aromatisé à la menthe poivrée, mais avec l’arrivée de l’hiver, la peau est souvent enflammée et sèche. Entre la baisse des températures et l’augmentation des maladies à cette période de l’année, votre peau peut souffrir plus que d’habitude, mais vous n’êtes pas condamné à avoir un teint rouge et squameux si vous savez comment prendre soin de votre peau. Heureusement, Harold Lancer, MD, dermatologue, auteur et entrepreneur en soins de la peau de renommée mondiale, a tout ce que nous devons savoir sur les meilleurs aliments anti-inflammatoires pour la peau sèche, quelle que soit la saison.

Pourquoi l’inflammation se produit en premier lieu

Dans notre monde moderne, de nombreuses situations peuvent conduire à une peau sèche et enflammée. Le Dr Lancer affirme que certaines des principales causes d’inflammation cutanée comprennent la pollution, le stress, l’exposition aux UV, la génétique et l’exposition aux produits chimiques et aux allergènes, y compris les cosmétiques. Il explique que ces éléments déclenchent tous une série de réactions dans votre système immunitaire, et si votre corps n’est pas assez fort pour riposter, cela peut également entraîner une augmentation de l’inflammation cutanée.


Experts dans cet article

  • Harold Lancer, MD, dermatologue certifié, membre de l’American Academy of Dermatology, fondateur de Lancer Glow.

Les conséquences de laisser l’inflammation non traitée

« Si vous ne traitez pas correctement la peau avec des médicaments ou des ingrédients anti-inflammatoires topiques, la peau continuera à réagir, à démanger et à être altérée, provoquant un inconfort, voire une douleur dans les cas graves », explique le Dr Lancer. « L’inflammation entraîne également une dégradation du collagène, de l’élastine et une hyperpigmentation, provoquant des dommages visibles et indésirables. » Cependant, le Dr Lancer croit fermement qu’il faut aller au-delà des traitements topiques pour restaurer votre éclat à long terme.

« L’alimentation est essentielle pour prévenir les poussées chez les personnes génétiquement sensibles », explique le Dr Lancer, qui ajoute qu’éviter les aliments inflammatoires, comme le sucre ajouté ou raffiné, les aliments ultra-transformés et les huiles industrielles, aidera à garder la peau saine. et réduire les déclencheurs qui provoquent le processus d’inflammation. « Il n’y a pas de pilule magique ici », explique le Dr Lancer. « Mangez les bonnes choses, laissez de côté les cochonneries. C’est simple. »

Mais il ne s’agit pas uniquement d’évitement. Il existe de nombreux aliments étonnants à ajouter qui feront des merveilles pour votre teint tout en améliorant votre santé globale en cours de route.

Les meilleurs aliments anti-inflammatoires pour les peaux sèches

Légumes verts (et légumes en général)

En ce qui concerne les aliments qui combattent l’inflammation, le Dr Lancer préfère manger l’arc-en-ciel, mais il aime particulièrement les légumes verts, qui sont bons pour réduire l’inflammation et oxygéner le corps. Si vous êtes réticent à manger des légumes verts, le Dr Lancer recommande de les boire en préparant ou en achetant des jus ou des smoothies verts.

Saumon, sardines et autres poissons riches en oméga 3

Le Dr Lancer affirme que les acides gras oméga-3 sont essentiels pour améliorer la santé de la peau et renforcer l’immunité totale de votre corps. Ses sources préférées d’oméga-3 sont les poissons comme le saumon, les sardines et le bar, mais vous pouvez également trouver des oméga-3 dans les graines de lin et de chia, ainsi que dans les noix si vous recherchez une option à base de plantes.

Protéines maigres

Les protéines sont un nutriment essentiel pour une peau saine, selon le Dr Lancer. Une étude de 2020 publiée dans Nutriments dit que ce macronutriment est essentiel pour protéger la constitution de notre peau1 à mesure que nous vieillissons et réparons ses tissus, tout en nous aidant à construire et à réparer nos muscles. En plus des aliments riches en oméga-3, le Dr Lancer opte souvent pour le poulet et adore une salade de poulet grillé lorsqu’il recherche un repas anti-inflammatoire au restaurant. Si vous préparez du poulet à la maison, n’oubliez pas de conserver les os pour un bouillon anti-inflammatoire à utiliser dans les soupes, les ragoûts et même lors de la cuisson du riz.

Le dernier conseil de pro du Dr Lancer pour lutter contre l’inflammation avec la nourriture

La préparation des aliments peut être aussi importante que ce que vous mangez lorsque l’objectif est d’obtenir le plus de nutriments possible de votre alimentation, et à cette fin, le Dr Lancer recommande de cuisiner à la maison autant que possible. «Je dis également à mes clients d’essayer de préparer leurs repas à l’avance», dit-il. « Cela élimine l’impulsion rapide de ‘ne savoir quoi manger’ et de se tourner vers la malbouffe. »

Recherche d’une étude de 2022 également publiée dans Nutriments trouvé manger à l’extérieur de la maison2 être associé à des apports plus faibles en fibres, produits et micronutriments, ainsi qu’à des apports plus élevés de sucre et de boissons sucrées, d’alcool et de calories en général. Bien que manger au restaurant et commander des plats à emporter soient des éléments inévitables de notre vie bien remplie, prendre le temps de préparer un peu ses repas en début de semaine peut contribuer à rendre un régime anti-inflammatoire plus facile et plus abordable.

Pour plus d’informations sur l’adoption d’habitudes alimentaires anti-inflammatoires, regardez la vidéo ci-dessous :


Les articles Well+Good font référence à des études scientifiques, fiables, récentes et robustes pour étayer les informations que nous partageons. Vous pouvez nous faire confiance tout au long de votre parcours de bien-être.

  1. Cao, Changwei et al. «Alimentation et vieillissement cutané – du point de vue de la nutrition alimentaire.» Nutriments vol. 12,3 870. 24 mars 2020, est ce que je:10.3390/nu12030870

  2. Gesteiro, Eva et al. « Manger à l’extérieur : influence sur la nutrition, la santé et les politiques : une étude de portée. » Nutriments vol. 14,6 1265. 16 mars 2022, est ce que je:10.3390/nu14061265