Université, association spécialisée contre Bassetti. Lui : « Je porte plainte et demande des dommages et intérêts »

Covid, encore des menaces contre la famille de Bassetti : "Je veux massacrer ta femme"

L’Association des spécialistes libres (ALS) contre l’infectiologue Matteo Bassetti et sa gestion des spécialistes des maladies infectieuses de la Polyclinique San Martino de Gênes. L’accusation apparue sur la page Facebook de l’association porte sur un exploitation présumée de jeunes médecins en formation. « J’ai toujours apporté un soin extrême à l’école de spécialisation que je dirige et je ne laisse jamais les étudiants de troisième cycle sans tuteur. Ils n’y sont jamais restés pour la nuit car ils se consacrent à la recherche et à l’enseignement. La position prise par cette association était spécieuse et ils voulaient m’attaquer pour gagner en visibilité. J’ai demandé à mes avocats de poursuivre l’ALS en justice ». Bassetti clarifie ainsi sa position concernant les accusations portées contre Adnkronos Salute.

« Cette association a trouvé la mauvaise personne et la mauvaise école sur son chemin – ajoute-t-il – parce que les spécialistes ont répondu par une lettre aux 15 enfants de l’école que je gère, en disant qu’ils se dissociaient complètement de cette association et que notre école travaille à ses niveaux maximaux. La preuve en est – conclut-il – c’est qu’ils veulent venir y assister même de l’extérieur de l’Italie ».